• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Bon à savoir

Covid-19 : l’éradication de la maladie est possible

La disparition du virus serait même plus probable que celle de la polio. 

Covid-19 : l’éradication de la maladie est possible dragana991/istock

  • Publié le 11.08.2021 à 11h00
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Les premières campagnes de vaccination contre la variole ont commencé dans les années 1950.
  • Celles destinées à lutter contre la poliomyélite ont démarré dix ans plus tard.
  • Depuis le début de la pandémie, il y a eu plus de 200 millions de cas de Covid-19.

C’est un message d’optimisme à l’heure où les vagues épidémiques s’enchaînent. Dans la revue spécialisée BMJ Global Health, une équipe de chercheurs estime que l’éradication de la Covid-19 est possible. Pour y parvenir, il faudra toutefois réussir à accomplir plusieurs challenges, notamment un niveau de vaccination suffisant et une capacité à agir contre les nouveaux variants. 

Plusieurs critères pour définir l’éradication 

L’éradication de SARS-CoV-2 correspond, selon les auteurs, à la réduction persistante à zéro de l’incidence mondiale de l’infection, causée par un agent spécifique, comme le résultat d’efforts délibérés. Pour déterminer s’il était possible d’atteindre cet état, les scientifiques ont réalisé des comparaisons avec la variole et la poliomyélite, d’autres virus pour lesquels des vaccins sont disponibles. Ils ont également pris en compte différents facteurs techniques, sociopolitiques et économiques, importants dans la réussite de l’objectif. Les chercheurs ont utilisé un système de notation à trois points pour chacune des 17 variables comme la disponibilité d'un vaccin sûr et efficace, une immunité à vie, l’impact des mesures de santé publique, les préoccupations politiques et publiques concernant les impacts économiques et sociaux de l’infection, et l'acceptation par le public des mesures de maîtrise du virus.

Des conditions plus difficiles en comparaison à la variole et la poliomyélite 

Pour rappel, la variole a été éradiquée en 1980 et deux des trois stéréotypes de poliovirus ont été éradiqués dans le monde. Au total, le score de la variole était de 2,7, contre 1,6 pour la Covid-19 et 1,5 pour la poliomyélite. "Même si notre analyse est une première étape, avec plusieurs facteurs subjectifs, elle semble mettre l'éradication du COVID-19 dans les domaines du possible, en particulier en termes de faisabilité technique", concluent les chercheurs. Ils soulignent qu’en comparaison à la variole et la poliomyélite, de nouveaux défis compliquent l’éradication du SARS-CoV-2, en particulier l’acceptation difficile des vaccins et l’émergence de variants, capables de résister à l’immunité. "Il y a néanmoins des limites à l’évolution virale, nous pouvons attendre du virus qu’il atteigne son pic, est que de nouveau vaccins puissent être formulés", estiment-ils. Les coûts élevés de la vaccination et la nécessaire coopération internationale font également partis des difficultés à affronter. 

Un contexte qui facilite l’éradication

Malgré ces défis, les chercheurs mettent en lumière plusieurs points qui pourront participer à l’éradication du virus. D’abord, la volonté mondiale de lutter contre l’infection, car l’impact de la Covid-19 d’un point de vue sanitaire, économique et social a généré un intérêt mondial "sans précédent" dans le contrôle des maladies. Contrairement à la variole et à la poliomyélite, le virus bénéficie également de l'impact des mesures de santé publique, comme les contrôles aux frontières, la distanciation sociale, la recherche des cas-contacts et le port du masque. 

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES