• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Covid-19

Variant Delta : 3 infections sur 4 se feraient avant l’apparition des symptômes

La transmission pré-symptomatique représenterait jusqu’à 75% des infections avec le variant Delta.

Variant Delta : 3 infections sur 4 se feraient avant l’apparition des symptômes Gilnature/iStock

  • Publié le 27.08.2021 à 14h00
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • L'écart entre la réception d'un test positif et le ressenti des symptômes est passé de 0,8 jour, avec la souche originale, à 1,8 jour avec le variant Delta.
  • Les porteurs du variant Delta auraient des concentrations plus élevées de particules virales dans leur corps que les personnes infectées par la version originale du SRAS-CoV-2.
  • Une personne porteuse du variant Delta contaminerait plus de 6 autres personnes contre entre 2 et 4 pour les autres souches.

La propagation du variant Delta à travers le monde a provoqué une poussée épidémique que les pays peinent à maîtriser malgré la progression de la vaccination. En cause, la forte contagiosité de ce variant, plus de deux fois que le coronavirus original. Une nouvelle étude, reprise le 19 août par un article de la revue Nature, ajoute que ce variant est capable de se transmettre deux jours avant l’apparition des symptômes, c'est à dire durant un temps plus long que ce qui avait été observé depuis le début de la pandémie.

Une fenêtre de quasiment deux jours

Cette transmission pré-symptomatique pourrait être à l'origine de la plus récente augmentation des cas de Covid-19, affirment les chercheurs chinois qui ont mené l’étude prépubliée le 13 août dans medRxiv. La propagation avant l’apparition des symptômes constituait déjà une caractéristique du virus mais la recherche suggère que l'écart entre la réception d'un test positif et le ressenti des symptômes n'était que de 0,8 jour. Avec le variant Delta, il passe à 1,8 jours.

Les chercheurs ont analysé les données de 101 personnes du Guangdong, une région chinoise, qui ont été infectées par Delta entre mai et juin de cette année, ainsi que celles de leurs contacts proches. Ils ont découvert qu'en moyenne les personnes commencent à présenter des symptômes 5,8 jours après l'infection par le variant Delta alors qu’ils ont été testés positifs pour la première fois 1,8 jours avant. Cela a laissé près de deux jours aux individus pour transmettre le virus avant de montrer le moindre signe de leur propre contamination.

Les trois quarts des transmissions seraient pré-symptomatiques

Les porteurs du variant Delta auraient des concentrations plus élevées de particules virales dans leur corps que les personnes infectées par la version originale du SRAS-CoV-2. “D'une manière ou d'une autre, le virus apparaît plus rapidement et en plus grande quantité”, assure Benjamin Cowling, épidémiologiste à l'université de Hong Kong et co-auteur de l'étude.

Les chercheurs suggèrent que près des trois quarts des infections à Delta se produisent pendant la phase pré-symptomatique. Ce taux élevé “aide à expliquer comment ce variant a pu dépasser à la fois le coronavirus original et les autres variants pour devenir la souche dominante dans le monde”, estime Barnaby Young, clinicien spécialisé dans les maladies infectieuses au Centre national des maladies infectieuses de Singapour.

Un R0 de 6,4

Les chercheurs ont ensuite calculé le R0, soit le nombre de reproduction de base du virus qui renvoie au nombre moyen de personnes que le porteur du virus est susceptible de contaminer.  Ils ont estimé qu’avec le variant Delta, le R0 est de 6,4. C’est bien supérieur au R0 des autres souches, qui varient de 2 à 4.

Enfin, les chercheurs réaffirment la nécessité de se faire vacciner pour casser les contaminations. Bien qu’ils n’empêchent pas les nouvelles infections, les personnes vaccinées sont 65 % moins susceptibles que les personnes non vaccinées d'infecter quelqu'un d'autre, soulignent-ils. Cette réduction “est significative et rassurante sur le fait que les vaccins anti Covid-19 restent efficaces et constituent un élément essentiel de notre réponse à la pandémie”, a conclu Barnaby Young.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES