• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Formes graves

Covid-19 : le variant Delta double le risque d’hospitalisation

Une nouvelle étude menée auprès de 40 000 Britanniques infectés par la Covid-19 montre que, par rapport au variant Alpha, le variant Delta double le risque d’hospitalisation. Il est par ailleurs 40 à 60 % plus transmissible.

Covid-19 : le variant Delta double le risque d’hospitalisation PatrikSlezak/iStock

  • Publié le 28.08.2021 à 14h00
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Par rapport aux personnes contaminées par le variant Alpha, celles touchées par le variant Delta ont un risque 2,6 fois plus élevé d'être hospitalisées.
  • Parmi les personnes contaminées, 74 % n'étaient pas vaccinées et 24 % étaient partiellement vaccinées.
  • Seuls 1,8 % des cas Covid-19 avaient reçu les deux doses du vaccin, ce qui souligne l'efficacité du vaccin pour limiter les formes graves de la Covid-19.

Les personnes infectées par le variant Delta du SARS-CoV-2 présentent un risque d’hospitalisation deux fois plus élevés que celles infectées par le variant Alpha. C’est ce que confirme une étude portant sur plus de 40 000 cas survenus en Angleterre entre le 29 mars et le 23 mai 2021 et publiée dans la revue The Lancet Infectious Diseases.

Selon ses auteurs, le risque d’être hospitalisé pour des soins d'urgence ou d'être admis à l'hôpital dans les 14 jours suivant l'infection est aussi 1,5 fois plus élevé avec le variant Delta qu’avec le variant Alpha.

"Cette étude confirme les résultats précédents selon lesquels les personnes infectées par le variant Delta sont beaucoup plus susceptibles de devoir être hospitalisées que celles infectées par le variant Alpha, bien que la plupart des cas inclus dans l'analyse n'aient pas été vaccinés. Nous savons déjà que la vaccination offre une excellente protection contre Delta et comme ce variant représente plus de 98 % des cas de Covid-19 au Royaume-Uni, il est vital que les personnes qui n'ont pas reçu deux doses de vaccin le fassent dès que possible", rappelle le Dr Gavin Dabrera, épidémiologiste consultant au National Infection Service et auteur principal de l’étude.

Un risque d’hospitalisation multiplié par 2,6

Signalé pour la première fois en Inde en décembre 2020, le variant Delta est jusqu’à 50 % plus transmissible que le variant Alpha identifié pour la première fois au Royaume-Uni, et est désormais majoritaire dans l’ensemble des pays du monde.

Dans le cas de la présente étude, les chercheurs ont analysé les données de soins de santé de 43 338 cas positifs de Covid-19 en Angleterre entre le 29 mars et le 23 mai 2021. Des échantillons de virus ont été prélevés et soumis à un séquençage du génome entier pour savoir quel variant avait causé l’infection.

Au cours de cette période, 34 656 cas du variant Alpha (80 %) et 8 682 cas du variant Delta (20 %) ont été enregistré. La proportion de contaminations au variant Delta a progressivement augmenté pour représenter 65 % mi-mai 2021.

Environ un patient sur 50 a été hospitalisé dans les 14 jours suivant son premier test positif. Cela représenté 2,2 % de cas Alpha et 2,3 % de cas Delta. Après avoir pris en compte les facteurs connus pour affecter la susceptibilité à une maladie grave due à la Covid-19, les chercheurs ont constaté que le risque d'être hospitalisé était multiplié par 2,26 avec le variant Delta.

74 % des personnes hospitalisées n’étaient pas vaccinées

L’étude démontre toutefois l’efficacité de la vaccination pour éviter de développer une forme grave de la maladie et d’être hospitalisé. Dans cette étude, seulement 1,8 % des cas Covid-19 avaient reçu les deux doses du vaccin. 74 % des cas n'étaient pas vaccinés et 24 % étaient partiellement vaccinés.

"Notre analyse met en évidence qu'en l'absence de vaccin, le risque d'hospitalisation est élevé et que le variant Delta imposera une charge plus importante sur les soins de santé que le variant Alpha. Une vaccination complète est essentielle pour réduire le risque d'infection symptomatique par le variant Delta et, surtout, pour réduire le risque de maladie grave et d'hospitalisation", conclut le Dr Anne Presanis, l'une des principales autrices de l'étude.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES