• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Vieillissement osseux

Ostéoporose : des cellules souches pour inverser le processus ?

L’ajout d'acétate aux cellules souches vieillissantes permettrait de rajeunir les os et de mettre au point des traitements contre l’ostéoporose.

Ostéoporose : des cellules souches pour inverser le processus ? Maksim Tkachenko/iStock

  • Publié le 16.09.2021 à 11h00
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Des protéines appelées histones, qui emballent et accèdent à l'ADN dans les cellules, pourraient être le déclencheur du déclin de la fonction des cellules souches dans la moelle osseuse.
  • L'acétone permet d’augmenter leur accès aux gènes et de stimuler leur activité dans l'ADN.
  • D'autres recherches sont nécessaires afin de développer un médicament capable d'inverser le processus de vieillissement osseux.

Des scientifiques allemands de l’institut Max Planck et de l’université de Cologne pourraient avoir trouver la fontaine de jouvence pour les cellules souches vieillissantes des os. Selon eux, l’ajout d’acétate inverserait le déclin de la fonction des cellules souches dans la moelle osseuse, et donc leur processus de vieillissement, stimulant leur activité. Ils ont présenté leurs résultats le 13 septembre dans la revue Nature Aging.

Viser les changements épigénétiques

Pour les personnes âgées, les os vieillissants s'amincissent, se fracturent plus souvent et deviennent plus sensibles aux maladies comme l'ostéoporose. Cela est notamment le fait du déclin de la fonction des cellules souches de la moelle osseuse.

Les scientifiques ont d’abord cherché à identifier ce qui entraîne une modification dans l’activité des cellules souches. Ils ont soupçonné que des changements dans les protéines appelées histones, qui emballent et accèdent à l'ADN dans les cellules, pourraient être le déclencheur du déclin de la fonction des cellules souches dans la moelle osseuse. Ils ont donc examiné ces changements épigénétiques dans les cellules souches mésenchymateuses qui vivent dans la moelle osseuse et forment plusieurs types de cellules, notamment le cartilage, les os et les cellules adipeuses.

Stimuler l’activité dans l’ADN

Pour l’étude, les chercheurs ont mené des expériences sur des souris. “Nous voulions savoir pourquoi ces cellules souches produisent moins de matière pour le développement et le maintien des os à mesure que nous vieillissons, provoquant l'accumulation de plus en plus de graisse dans la moelle osseuse, affirme Andromachi Pouikli, auteur principal de l’étude. Pour ce faire, nous avons comparé l'épigénome de cellules souches de souris jeunes et âgées.”

Pour chercher à rajeunir l'épigénome des cellules souches, les scientifiques ont traité des cellules souches de moelle osseuse de souris avec une solution contenant de l'acétate de sodium. Celles-ci ont converti l'acétate en un élément constitutif que les enzymes du corps pourraient attacher aux histones permettant d’augmenter leur accès aux gènes et de stimuler leur activité dans l'ADN.

Un rajeunissement de l’épigénome

Les résultats ont montré l’efficacité du procédé. “Ce traitement a provoqué un rajeunissement impressionnant de l'épigénome, améliorant l'activité des cellules souches et entraînant une production plus élevée de cellules osseuses”, s’est félicité Andromachi Pouikli.

Les chercheurs ont ensuite examiné si les humains présentent le même type de changements de vieillissement que les souris. Pour ce faire, ils ont utilisé des échantillons de cellules souches mésenchymateuses de patients plus âgés subissant une chirurgie de la hanche. Les cellules du groupe des personnes âgées souffrent également d'ostéoporose et présentent les mêmes changements épigénétiques que les chercheurs ont découverts chez la souris.

Bientôt un médicament anti-vieillissement des os ?

De plus amples recherches sont nécessaires afin de mettre au point un médicament anti-vieillissement à base d’acétate. Les chercheurs notent que le rajeunissement de la santé des os nécessite des thérapies spécifiques à base de cellules souches pour fonctionner. “L'acétate de sodium est également disponible comme additif alimentaire, cependant, il est déconseillé de l'utiliser sous cette forme contre l'ostéoporose, car notre effet observé est très spécifique à certaines cellules, a conclu Peter Tessarz, le responsable de l’étude. Cependant, il existe déjà des premières expériences avec des thérapies par cellules souches pour l'ostéoporose. Un tel traitement à l'acétate pourrait également fonctionner dans un tel cas. Cependant, nous devons encore étudier plus en détail les effets sur l'ensemble de l'organisme afin d'exclure les risques possibles et les effets secondaires.”

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES