• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Métal lourd

Intoxication au plomb d'enfants dans le Val-d’Oise : qu’est-ce que le saturnisme ?

Une quarantaine d’enfants résidant dans un campement rom à Méry-sur-Oise, dans le Val-d’Oise, souffrent d’une intoxication au plomb, ou saturnisme, révèle une enquête de Libération. Quels en sont les symptômes ? Quelles sont les personnes vulnérables ? On fait le point.

Intoxication au plomb d'enfants dans le Val-d’Oise : qu’est-ce que le saturnisme ? Baloncici/iStock

  • Publié le 18.09.2021 à 18h00
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Selon une enquête de "Libération", 41 enfants résidant dans un bidonville du Val-d'Oise souffrent d'une intoxication au plomb.
  • L'intoxication au plomb, ou saturnisme, peut avoir des conséquences graves sur la santé des jeunes enfants et des femmes enceintes.
  • Toxique pour le système nerveux central, pour le sang et les reins, le plomb peut notamment entraîner un retard moteur et cognitif chez les enfants.

Selon une enquête publiée vendredi 17 septembre par Libération, 41 enfants résidant dans un campement de la butte de Montarcy à Méry-sur-Oise (Val-d’Oise) souffrent d’une intoxication au plomb.

Accusée dans l’enquête d’avoir connaissance de cette situation "depuis une dizaine d’année" et d’avoir "tardé à réagir", l’Agence régionale de santé (ARS) d’Île-de-France a fait savoir que deux dépistages avaient été réalisés en septembre 2020 et en février 2021. Les résultats des analyses sont édifiants : sur les 54 enfants résidant dans ce bidonville, 41 présentaient "un seuil supérieur à 50µg par litre de sang, soit le seuil de déclaration obligatoire" de l’intoxication au plomb. Or, une intoxication au plomb, appelée saturnisme, peut avoir des conséquences graves sur la santé, en particulier celle des jeunes enfants et des femmes enceintes.

Une intoxication à un métal lourd

Le plomb est un métal lourd qui ne joue aucun rôle dans le fonctionnement normal de l'organisme, et est toxique. Sa présence signe toujours une contamination, même en cas de plombémie en dessous de la valeur de 50 µg par litre, le seuil qui pose le diagnostic de saturnisme. Aujourd’hui, on trouve encore du plomb dans les peintures anciennes, dans les poussières, les anciennes tuyauteries…

Le plomb pénètre dans le corps lors de la respiration ou lorsqu’il est absorbé par la bouche (voie digestive) ou même par voie transplacentaire, entre une mère et son fœtus. Il se fixe ensuite essentiellement au niveau des os, d’où il est régulièrement relâché dans le sang, y compris longtemps après l’exposition. Il est donc courant que les effets de l’intoxication se manifestent des années après.

Toxique pour le système nerveux central, pour le sang et les globules rouges et pour les reins, le plomb est surtout à l’origine de cas de saturnisme chez les enfants de moins de 6 ans et chez les femmes enceintes. En effet, chez l’adulte, l'absorption digestive du plomb est faible (5 à 10 %), mais est beaucoup plus importante chez le jeune enfant (40 à 55 %).

Quels risques pour les jeunes enfants et les femmes enceintes ?

Comme l’explique l’Inserm sur son site, le saturnisme est particulièrement dangereux chez l’enfant. Son effet le plus préoccupant « est la diminution des performances cognitives et sensorimotrices. Une plombémie de 12μg/L est associée à la perte d’un point de QI, et de nombreuses études épidémiologiques ont montré une association entre la concentration de plomb dans le sang et les performances à l’âge scolaire". Une étude publiée en janvier 2019 démontrait en effet que l’accumulation de plomb dans l’organisme pendant l’enfance exposerait à un risque accru de maladie mentale à l’âge adulte.

Toujours selon l'Inserm, même quand les concentrations sont faibles, une contamination du sang au plomb peut perturber la croissance physique et avoir des impacts néfastes sur le comportement et l'acuité auditive du jeune enfant.

Le risque est également élevé chez la femme enceinte, qui peut transmettre le plomb au fœtus et compliquer le bon développement de la grossesse.

Quels sont les symptômes d’une intoxication au plomb ?

L'intoxication par le plomb est le plus souvent silencieuse et ses symptômes cliniques peu présents ou peu révélateurs. Le plus souvent, c'est le contexte d'une exposition au plomb qui permet de suspecter le diagnostic.

En cas de suspicion d’intoxication, les symptômes peuvent mettre sur la piste : une pâleur en rapport avec l’anémie, une fatigue, des maux de tête, des douleurs abdominales, des vomissements, des troubles du comportement (hyperactivité, défaut d’attention, irritabilité), des troubles du sommeil…

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES