• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Gynécologie

L'actrice Amy Schumer a dû se faire retirer l'utérus à cause de l'endométriose

L’humoriste et actrice américaine a subi une opération chirurgicale pour soulager les douleurs liées à l’endométriose dont elle souffre depuis plusieurs années. 

L'actrice Amy Schumer a dû se faire retirer l'utérus à cause de l'endométriose COMPTE INSTAGRAM Amy Schumer

  • Publié le 22.09.2021 à 19h30
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Il existe trois types principaux d’endométriose : superficielle, ovarienne ou pelvienne profonde.
  • Dans un tiers des cas, l’endométriose ne se développe pas voire régresse, soit grâce au traitement (médical ou chirurgical) soit de façon spontanée.

"Tellement de personnes ne connaissent même pas le mot endométriose, alors que plus d’une femme sur dix en souffre" : au lendemain d’une opération de retrait de l’utérus, Amy Schumer souhaite alerter sur cette maladie. Dans deux vidéos publiées sur son compte Instagram, elle raconte son opération. "Mon utérus est en-dehors de moi, expliquait-t-elle dimanche 19 septembre. Le médecin a trouvé 30 ‘points’ d’endométriose qu’il a retirés. Il a aussi retiré mon appendice que l’endométriose avait attaqué. Il y avait beaucoup de sang à l’intérieur de l’utérus et j’ai, vous savez, des douleurs et puis j’ai comme des gaz." Atteinte d’endométriose depuis plusieurs années, elle rappelle que la maladie est "vraiment douloureuse et handicapante". "Vous n’avez pas a vivre avec ça", lance-t-elle à ses fans. 

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par @amyschumer

Qu’est-ce que l’endométriose ?

Cette pathologie est caractérisée par la présence de tissus semblables à ceux de la muqueuse utérine en dehors de l’utérus. Elle provoque de fortes douleurs, en particulier au moment des règles et peut être responsable d’une infertilité. Chez certaines personnes, la maladie peut être asymptomatique. L’association EndoFrance rappelle qu'elle est complexe : "on a même coutume de dire qu’il n’y a pas une mais “des” endométrioses car cette maladie ne se développe pas de la même façon d’une personne à l’autre… Il n’existe pas de certitudes concernant l’endométriose si ce n’est qu’elle revêt différentes formes à différents endroits selon différentes proportions d’une personne à l’autre." Même si l'endométriose est mieux connue aujourd'hui, le diagnostic peut prendre du temps : il faut en moyenne sept ans pour qu'il soit établi. 

Comment la soigner ?

Après le diagnostic, l’opération chirurgicale est un traitement de deuxième intention. En premier lieu, les médecins recommandent d’abord la prise d’un traitement hormonal pour réduire les douleurs : les cellules utérines présentes en dehors de l’utérus sont sensibles aux hormones ovariennes. Ce type de médicaments peut permettre de réduire les douleurs et de stabiliser les lésions. Toutefois, l’Inserm précise que "la chirurgie est le seul traitement permettant l’élimination complète des lésions associées à l’endométriose". Elle est pratiquée en cas de symptômes handicapants et/ou d’infertilité. Trois types d’opérations peuvent être réalisées : une ablation totale où le corps et le col de l’utérus sont retirés, une radicale où les mêmes éléments sont retirés ainsi que les ovaires et les trompes de Fallopes, ou bien une subtotale où seul le corps de l’utérus est enlevé. 

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES