• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Coronavirus

Covid-19 : le délire, nouvelle conséquence des formes graves

Chez les patients les plus gravement atteints, un grand nombre montre des signes de perturbation de leur état mental comme de la confusion, un comportement inhabituellement agité ou encore une incapacité à penser clairement.

Covid-19 : le délire, nouvelle conséquence des formes graves dragana991/iStock

  • Publié le 24.09.2021 à 17h30
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • La confusion et l'agitation pourraient être le résultat d'une inflammation du cerveau.
  • Les patients atteints de délire ont tendance à être plus malades, avec plus de comorbidités comme l'hypertension et le diabète, et semblaient également avoir une maladie liée au Covid plus grave.
  • Certains patients ont besoin d'avoir une aide à domicile pour les aider à cause des symptômes de délire.

Les conséquences à long terme de l’infection à la Covid-19 auxquelles font face de nombreux patients continuent de révéler leurs secrets. Dans une nouvelle étude publiée le 17 septembre dans la revue BMJ Open, des chercheurs américains de l’université de Michigan ont découvert que plusieurs mois après l’infection, les personnes se plaignant de symptômes persistants sont plus nombreuses que ce que l’on pense à souffrir de délire. Cela se caractérise par une grave perturbation de l'état mental dans laquelle le patient est confus, agité et incapable de penser clairement.

Une inflammation au cerveau

La Covid-19 est associée à de nombreux effets indésirables qui ont tendance à prolonger l'hospitalisation et à rendre le rétablissement difficile. Le délire en fait partie. “Les patients atteints de délire ont tendance à être plus malades, avec plus de comorbidités comme l'hypertension et le diabète, et semblaient également avoir une maladie liée au Covid plus grave”, avance Phillip Vlisides, anesthésiste et auteur principal de l’étude.

La maladie entraînerait une réduction de l'oxygène dans le cerveau ainsi que le développement de caillots sanguins et d'accidents vasculaires cérébraux, provoquant des troubles cognitifs. De plus, les chercheurs ont constaté que les marqueurs inflammatoires étaient fortement augmentés chez les patients atteints de délire. La confusion et l'agitation pourraient être le résultat d'une inflammation du cerveau, avancent-ils.

Une raison de plus pour se faire vacciner 

L’un des principaux problèmes auxquels font face les patients est l’absence de reconnaissance de ce symptôme. “Au début de la pandémie, nous n'effectuions pas de protocoles standard de prévention du délire comme nous le faisons habituellement, explique Phillip Vlisides. Une grande raison à cela est que nous avions un équipement de protection individuelle limité et que l’essentiel de nos efforts visaient à tenter de limiter l'exposition au virus et la transmission de la maladie.”

Les chercheurs ont suivi 148 patients hospitalisés à cause de la Covid-19 entre mars et mai 2021. Parmi eux, 73% ont présenté une perturbation prolongée de leurs capacités mentales. Pour la plupart, l’état délirant a duré plusieurs jours mais environ un tiers d’entre eux ont quitté l'hôpital sans démontrer qu'ils s'étaient complètement remis de leur délire. Dans ce groupe, 40% ont eu besoin de soins infirmiers à domicile pour les aider au quotidien. “Dans l'ensemble, cette étude met en évidence une nouvelle raison de se faire vacciner, affirme l'anesthésiste Phillip Vlisides. Il peut y avoir des complications neurologiques à long terme dont nous ne parlons peut-être pas autant que nous le devrions.”

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES