• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Traitement

Cancer de l’œil : les promesses de l’immunothérapie

Le tebentafusp, un nouveau traitement d’immunothérapie, améliorerait la survie des patients atteints de mélanome uvéal, la forme la plus fréquente de cancer de l’œil.

Cancer de l’œil : les promesses de l’immunothérapie CCat82/iStock

  • Publié le 28.09.2021 à 10h30
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • La survie à 1 an est de 73% pour les patients ayant reçu la molécule contre 59% pour les autres patients.
  • 31% des patients traités avec le tebentafusp n’ont pas rechuté à 6 mois, contre seulement 19% des patients ayant reçu d'autres traitements.
  • Le traitement devrait être disponible au grand public dans les mois à venir

Les patients atteints d’un cancer de l’œil entrevoient l’espoir d’un nouveau traitement. Plus précisément, ceux atteints de mélanome uvéal. Selon une nouvelle étude, publiée le 23 septembre dans le New England Journal of Medicine, des chercheurs de l’institut Curie ont montré des résultats encourageants pour le tebentafusp, un traitement par immunothérapie.

Des résultats “très enthousiasmants

Chaque année, entre 500 et 600 nouveaux patients développent un mélanome uvéal. Parmi eux, environ un tiers voit ce cancer se propager sous forme de métastases, le plus souvent dans le foie. Aucun traitement existe pour soigner efficacement ces métastases, comme le rappelle l'Institut Curie dans un communiqué. Les causes du mélanome uvéal restent méconnues. La maladie apparaît principalement entre 50 et 70 ans. Les personnes aux yeux bleus, verts ou gris ont deux à trois fois plus de risques d'en développer un. 

Cette étude de phase 3 est la première à démontrer l’efficacité d’une molécule d’immunothérapie, le tebentafusp. Menée auprès de 378 patients, elle affirme que la survie à 1 an est de 73% pour les patients ayant reçu la molécule contre 59% pour les autres patients. De plus, 31% des patients traités avec le tebentafusp n’ont pas rechuté à 6 mois, contre seulement 19% des patients ayant reçu d'autres traitements. “Ces résultats sont très enthousiasmants”, s’est réjouie Sophie Piperno-Neumann, oncologue médicale à l'Institut Curie et autrice principale de l’étude.

Un traitement disponible dans les prochains mois

Le tebentafusp agit en stimulant une réaction immunitaire ciblée. La molécule peut être utilisée sur près de la moitié des patients (45%) qui possèdent le sérotype nécessaire pour déclencher cette immunité anti-mélanome. Le traitement devrait être disponible au grand public dans les mois qui suivent.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES