• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Psychologie

Doit-on révéler sa grossesse au premier trimestre ?

Garder le silence empêche de partager sa joie, mais aussi sa peine.

Doit-on révéler sa grossesse au premier trimestre ? diego_cervo/iStock

  • Publié le 09.10.2021 à 12h30
  • |
  • |
  • |
  • |


S’il est de coutume d'attendre des 3 premiers mois pour annoncer sa grossesse, c'est souvent en réalité pour entretenir le tabou qui règne sur les fausses couches, soit 10 à 15 % des grossesses au premier trimestre. Mais si le couple ne révèle rien, qui peut l’aider en cas de difficultés ou de fausse couche ?

12 semaines difficiles à gérer pour certains couples

Si certains s'astreignent à ce silence plus facilement (pour conserver une certaine intimité ou par convention sociale), pour d'autres il s'agit d'un poids lourd à porter. Devoir mentir s'ajoute à la charge mentale, en particulier pour les femmes, et peut aggraver un début de grossesse déjà fatiguant : cacher ou justifier autrement les symptômes du premier trimestre difficiles comme les nausées, les vomissements, ou la somnolence.

C'est aussi un moment émotionnellement changeant par nature qui est contraint par la frustration de ne rien dire.

Mais pourquoi garde-t-on le silence ?

Historiquement, les femmes ont longtemps gardé le silence sur les premiers mois de grossesse, tout simplement parce qu'elles ne savaient pas si elles étaient enceintes par manque de moyens. Avec l'arrivée des tests et des échographies de plus en plus précoces, le risque de fausse couche a pris le dessus et de nombreux couples préfèrent garder le silence plutôt que de devoir annoncer une mauvaise nouvelle le cas échéant.

Finalement ce silence imposé empêche non seulement de partager la joie d'annoncer sa grossesse, mais aussi la possibilité de partager sa peine en cas de fausse couche. Lever ce tabou permettrait de libérer la parole et d'être enfin soutenu, quelle que soit l’échéance de sa grossesse.

En savoir plus : "Trois mois sous silence: Le tabou de la condition des femmes en début de grossesse", de Judith Aquien, éditions Payot & Rivages.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES