• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Contamination

Covid-19 : la vaccination réduirait la transmission au sein du domicile

Dans une famille, plus il y a de personnes vaccinées, plus le risque d'infection et d'hospitalisation diminue. 

Covid-19 : la vaccination réduirait la transmission au sein du domicile peterschreiber.media/istock

  • Publié le 13.10.2021 à 09h00
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Au total, 2,78 milliards de personnes sont entièrement vaccinées.
  • En France, 73,3% de la population est vaccinée.
  • Près de 5 millions de personnes sont décédées de la Covid-19 dans le monde.

Nous savions déjà que les vaccins contre la Covid-19 diminuent le risque d’infection et de formes graves, mais une nouvelle étude s’est intéressée à la transmission du virus au sein des foyers chez des personnes vaccinées. Selon les auteurs, des chercheurs suédois, la vaccination réduit les risques de transmission du virus au sein des familles. Leurs résultats ont été publiés dans JAMA Internal Medicine.

Plus il y a de personnes vaccinées, plus le risque baisse 

Pour parvenir à cette conclusion, les chercheurs ont analysé les données de plus d’1,8 millions de personnes, issues de 800 000 familles. Cela leur a permis d’évaluer l’association entre le nombre de personnes vaccinées contre le virus et le risque d’infection et d’hospitalisation. Ils ont constaté que les membres de la famille non-immunisés présentaient un risque d'infection et d'hospitalisation diminué de 45 à 97 %, à mesure que le nombre de membres du foyer immunisés augmentait. Pour les auteurs, c’est une preuve supplémentaire que le vaccin n’est pas uniquement une mesure de protection individuelle, mais qu’il a aussi un impact collectif, "en particulier au sein des familles, qui est un environnement à haut risque de transmission", souligne Peter Nordström, professeur de médecine gériatrique à l'Université d’Umeå et co-auteur de l’étude. "Il semble que la vaccination aide non seulement à réduire le risque d'infection de l'individu, mais également à réduire la transmission, ce qui minimise non seulement le risque que davantage de personnes deviennent gravement malades, mais aussi que de nouvelles variantes problématiques émergent et prennent de l’ampleur, ajoute Marcel Ballin, doctorant en médecine gériatrique à l'Université d'Umeå et co-auteur de l’étude. Par conséquent, veiller à ce que de nombreuses personnes soient vaccinées a des implications à l'échelle locale, nationale et mondiale."

Une nouvelle preuve de l’efficacité des vaccins

Depuis qu’ils ont été autorisés, les vaccins sont toujours scrutés. Récemment, des chercheurs français ont publié les conclusions d’une nouvelle étude sur les effets de la vaccination. Selon leurs résultats, elle permet de réduire de 90% les risques d’hospitalisation et de décès chez les personnes de plus de 50 ans. Cette étude est la plus vaste menée sur ce sujet à l’échelle mondiale : elle a porté sur plus de 22 millions de personnes en France. Ses auteurs précisent toutefois que les chiffres obtenus sont valables uniquement pour les cinq mois suivant la deuxième dose. 

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES