• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Psychologie

«Baby clash» : quand le bébé met le couple à l'épreuve

Le "baby clash" provoque la séparation d’un couple sur 4 dans les premières années suivant la naissance du bébé. 

\ Motortion/iStock

  • Publié le 15.10.2021 à 20h00
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • En moyenne, ce sont près de 130 000 divorces qui sont prononcés chaque année en France.
  • Plus de 1,6 million d’enfants vivent aujourd’hui dans des familles recomposées.

La notion de baby "clash" ("clash" désigne en anglais un affrontement) renvoie au choc et aux tensions qu'implique une naissance dans un couple.

Selon une enquête réalisée par l'institut Elabe pour WeMoms, deux couples sur trois vivent un baby clash, ce qui correspond à 66% des mères interrogées. Et pour 20% d’entre elles, leur relation a failli y rester. Bernard Geberowicz, psychiatre, estime ainsi que 20 à 25 % des couples se séparent dans les premiers mois après la naissance d'un bébé. 

Quelles sont les causes du "baby clash" ?

Aude Lafont, psychopraticienne, cite dans Santé Magazine quelques causes récurrentes du "baby clash" : des blessures d'enfance non réglées qui remontent à la surface, une mère qui s'estime incomprise ou encore un père qui se sent exclu de la relation fusionnelle mère-enfant. La fatigue et la baisse de la passion dans le couple peuvent aussi constituer des facteurs d'instabilité relationnelle.  

Au même titre de la dépression anté et postpartum, le baby clash est encore un sujet tabou en France. "Il existe comme un sentiment de honte à faire part des difficultés qui accompagnent un moment censé être parfaitement heureux", explique Bernard Geberowicz.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES