• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Cannabidoïdes

Le CBD, un allié dans la prise en charge du cancer du poumon ?

Une utilisation quotidienne d’huile de CBD chez les patients atteints d’un cancer du poumon serait liée à la régression des tumeurs.

Le CBD, un allié dans la prise en charge du cancer du poumon ? Tinnakorn Jorruang/iStock

  • Publié le 15.10.2021 à 17h30
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Les chercheurs ont suivi une patiente de 80 ans à qui l'on a diagnostiqué un cancer du poumon et qui, au lieu du traitement standard, a pris quotidiennement du CBD sous forme d'huile.
  • Bien qu'elle ait continué à fumer après le diagnostic, sa tumeur a diminué de 76 %.

Alors que ces derniers mois, de plus en plus de boutiques physiques et en ligne proposent la vente de cannabidiol (ou CBD), les recherches se poursuivent pour déterminer si ce composé naturellement présent dans le cannabis a des vertus thérapeutiques.

Outre ses effets de détente, de relaxation et d’amélioration du sommeil, des études ont constaté que le CBD pouvait s’avérer efficace contre les lésions pulmonaires causées par une infection à la Covid-19 ou encore retarder la formation de plaques bêta-amyloïdes, responsables de la maladie d’Alzheimer.

Dans un article publié dans BMJ Case Reports, des chercheurs suggèrent que l’huile de CBD pourrait être utilisée comme traitement potentiel du traitement du poumon.

Une diminution de 76 % du diamètre de la tumeur

Les cannabinoïdes que contient l’huile de CBD peuvent interagir avec les voies de signalisation des cellules, y compris les cellules cancéreuses. Bien que d’autres études aient montré des résultats contradictoires au sujet de leur efficacité comme traitement primaire du cancer, ces nouveaux travaux sont encourageants.

Ils résultent du suivi d’une patiente âgée de 80 ans, chez qui un cancer du poumon non à petites cellules à été diagnostiqué. Souffrant par ailleurs d'une légère bronchopneumopathie chronique obstructive (BPCO), d'arthrose et d'hypertension artérielle, elle était fumeuse et consommait plus d'un paquet de cigarettes par semaine (soit 68 paquets par an).

Au moment du diagnostic, la tumeur au poumon de la patiente mesurait 41 mm et pouvait être traitée de manière conventionnelle par chirurgie, chimiothérapie et radiothérapie. Mais la femme a refusé le traitement. Elle a donc été placée sous surveillance, avec des tomodensitométries régulières tous les 3 à 6 mois.

Les examens ont montré que la tumeur diminuait progressivement, passant de 41 mm en juin 2018 à 10 mm en février 2021, soit une réduction globale de 76 % du diamètre maximal.

Lorsqu'elle a été contactée en 2019 pour discuter de ses progrès, la femme a révélé qu'elle prenait de l'huile de CBD comme auto-traitement alternatif pour son cancer du poumon depuis août 2018, peu après son diagnostic initial : 0,5 ml d'huile, généralement trois fois par jour, mais parfois deux.

Outre la perte d’appétit, aucun autre effet secondaire n’a été rapporté. La patiente n’a pas non plus apporté de changement aux médicaments qui lui avaient été prescrits, ni à son régime alimentaire ou à son mode de vie. Et elle a continué à fumer pendant tout ce temps.

D’autres recherches nécessaires

Les chercheurs précisent cependant que cet article n’a pas valeur d’essai clinique. Il ne s’agit que d’un rapport de cas, avec un seul autre cas similaire rapporté. Ils expliquent ne pas encore savoir exactement quels ingrédients de l'huile de CBD ont pu être efficaces pour diminuer la taille de la tumeur. "Bien qu'il semble y avoir une relation entre la prise d'huile de CBD et la régression tumorale observée, nous ne sommes pas en mesure de confirmer de manière concluante que la régression tumorale est due à la prise d'huile de CBD par le patient."

"Des recherches supplémentaires sont nécessaires pour identifier le mécanisme d'action réel, les voies d'administration, les dosages sûrs, ses effets sur différents types de cancer et tout effet secondaire indésirable potentiel lors de l'utilisation de cannabinoïdes", concluent-ils.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES