• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Oxyde de zinc

Crèmes solaires : un composé commun les rend moins efficaces, voire nocives pour la santé

Après seulement deux heures d’exposition au soleil, certains écrans solaires offrent une protection très limitée contre les rayons ultraviolets et peuvent même s’avérer dangereux pour la peau.

Crèmes solaires : un composé commun les rend moins efficaces, voire nocives pour la santé boophotography/iStock

  • Publié le 16.10.2021 à 13h30
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Les crèmes solaires du commerce contiennent de l'oxyde de zinc, un minéral sûr et efficace contre les rayons ultraviolets du soleil lorsqu'il est testé seul.
  • Mais lorsqu'il est exposé à la lumière du soleil, l'oxyde de zinc réagit avec les autres ingrédients et diminue jusqu'à 90 % l'efficacité des filtres anti-soleil de la crème solaire.
  • L'oxyde de zinc est aussi à l’origine d’une augmentation de la toxicité de la formule des crèmes solaires.

Largement utilisées l’été pour nous protéger contre les rayons UV et éviter les coups de soleil, les crèmes solaires sont à nouveau pointées du doigt. Déjà accusés de participer à la destruction des écosystèmes marins, les produits de protection solaire ne seraient pas, selon cette nouvelle étude, aussi efficaces et sûrs pour notre que l’on le pensait jusqu’à présent.

Menée par des chercheurs de l’université de Leeds (Angleterre), de l’université de l’Oregon, et de l’université d’État de l’Oregon (États-Unis), cette nouvelle étude révèle que des réactions chimiques impliquant l’un des principaux principes actifs des crèmes, l’oxyde de zinc, nuisent à leur efficacité après deux heures d’exposition. Pire, les crèmes contenant de l’oxyde de zinc pourraient être dangereuses pour la santé. L’étude est publiée dans la revue Photochemical and Photobiological Sciences.

L'oxyde de zinc en cause

Actuellement, l’efficacité des crèmes solaires est évaluée lors d’essais qui consistent à examiner individuellement les ingrédients qui la composent, et non dans le cadre d’une formulation exposée à la lumière du soleil.

"En soi, l'oxyde de zinc est un bloqueur d'UV efficace et inoffensif, explique Richard Blackburn, professeur de matériaux durables à l'école de design de Leeds, qui a dirigé l’étude. Notre recherche soulève des préoccupations quant à la façon dont les ingrédients de la formulation individuelle réagissent les uns avec les autres pendant l'utilisation et cela n'est pas actuellement testé par l'industrie."

D’après les résultats obtenus lors de la recherche, une fois exposé à la lumière du soleil pendant deux heures, l'oxyde de zinc détruit la protection contre les UVA fournie par les autres ingrédients. "Dans ce contexte, le fait de mettre de la crème solaire pourrait en fait aggraver la situation car les gens croient être protégés des rayons UV nocifs et peuvent rester plus longtemps au soleil."

Jusqu’à 90 % moins efficace

Au cours de leurs tests, les chercheurs ont étudié comment ce minéral réagissait avec les autres ingrédients lorsqu’il était exposé à la lumière du soleil et ont également calculé la quantité d'UVA que la crème solaire bloquait pour déterminer le facteur de protection UVA de chaque mélange.

Les chercheurs ont alors constaté que l’oxyde de zinc entraînait la dégradation des autres absorbeurs d’UV, ce qui a réduit de manière significative la protection offerte par les écrans solaires, et ce en seulement deux heures. Le facteur de protection contre les UVA a ainsi été réduit de 84,3 % à 91,8 % dans la crème solaire mélangée à des particules d'oxyde de zinc, alors que la crème solaire originale sans oxyde de zinc ne présentait qu'une perte de 15,8 % du facteur de protection contre les UVA, après une exposition aux UV pendant deux heures.

Une formule plus toxique

Non seulement l’oxyde de zinc a entraîné une diminution de l’efficacité de la crème solaire, mais il est aussi à l’origine d’une augmentation de la toxicité de la formule, affirment les chercheurs. 

"Donc, non seulement le manque de protection efficace contre les UV est un problème, mais le produit lui-même peut causer des dommages pendant son utilisation au soleil", explique le Pr James Hutchison, de l'université de l'Oregon.

Les chercheurs plaident donc pour de nouvelles formulations cosmétiques des crèmes solaires qui prendront bien en compte "le potentiel de photodégradation induite par l'oxyde de zinc dans l'ensemble de la formulation, ou lors de la combinaison de produits sur la peau".

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES