• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Psychologie

Peut-on regretter d'avoir un enfant ?

Regretter d'avoir un enfant fait partie des tabous ultimes.

Peut-on regretter d'avoir un enfant ? kieferpix/iStock

  • Publié le 24.10.2021 à 12h30
  • |
  • |
  • |
  • |


Si les langues se délient de plus en plus ces dernières années, reconnaître son regret d'être mère ou père reste encore un tabou bien souvent inavouable. Entre sacralisation de la maternité et peur de blesser les couples souffrant d'infertilité, de nombreux parents préfèrent garder le silence.

Regretter ne veut pas dire ne plus aimer

Regretter d'être parent est une prise de conscience qui peut survenir à tout moment, que ce soit pendant la grossesse, ou après la naissance. Dans la plupart des cas, ce n'est pas la vie de l'enfant qui est remise en question, mais plutôt les conséquences de la parentalité.

En effet, les attentes peuvent être très différentes entre le moment où on souhaite devenir parents et la réalité. Certains événements comme la maladie, la mort, une rupture ou un échec peuvent donner ce sentiment, même s'il peut aussi être présent chez les parents sans problème particulier.

D'où vient ce tabou ?

Le tabou existe à travers les yeux de la société. Ainsi, pour de nombreux parents, avoir un enfant fait partie des injonctions sociales et de l'idéalisation de la parentalité. Ceux qui le refusent sont souvent traités comme égoïstes ou non accomplis.

Si le silence persiste autour du regret de la parentalité, et en particulier de la maternité, c'est parce que donner la vie est souvent le but existentiel pour de nombreux hommes et femmes. Remettre en cause ce mythe permettrait de désacraliser cette injonction.

En savoir plus : "Le Regret d'être mère" de Orna Donath, éditions Odile Jacob

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES