• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Covid-19

Faut-il avoir peur du sous-variant Delta ?

Le sous variant Delta est présent dans plusieurs pays, dont la France. Il serait plus transmissible mais pas plus dangereux. Explications

Faut-il avoir peur du sous-variant Delta ? Inok/iStock

  • Publié le 25.10.2021 à 09h00
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Le sous variant Delta représentait 6% des cas au Royaume-Uni la semaine dernière.
  • Pour l’instant, l’autorité sanitaire du Royaume-Uni juge le sous variant Delta plus transmissible mais pas plus dangereux.

Actuellement, plus de 50 millions personnes ont reçu au moins une dose de vaccin contre la Covid-19 en France, dont plus de 49 millions qui sont totalement vaccinées selon le ministère des Solidarités et de la Santé. Tous sont donc protégés contre les formes graves de la Covid-19, de ses variants ainsi que du sous variant Delta.

Le sous variant Delta, plus transmissible mais pas plus dangereux

Le sous variant Delta, aussi appelé “AY4.2”, est très actif au Royaume-Uni : la semaine dernière, il représentait 6% des cas au total. D’après la UK Health Security Agency, l’autorité sanitaire du pays, il serait plus transmissible mais pas plus dangereux. Pour l’instant, les cas enregistrés à l’hôpital ne semblent pas plus graves. En tout, le sous variant Delta a été repéré dans vingt-sept pays, dont le Danemark, les États-Unis ou encore la France. 

Recrudescence du virus au Royaume-Uni...

La situation sanitaire est inquiétante au Royaume-Uni. Pour la première fois en trois mois, plus de 50 000 cas ont été enregistrés en une seule journée jeudi. Vendredi, il y en avait 49 298 et 180 décès ont été recensés. En tout, depuis le début de l’épidémie, plus de 130 000 personnes sont mortes à cause du virus dans le pays.  Et pourtant, le gouvernement ne compte pas mettre en place de nouvelles restrictions. Les dernières ont été levées par le Premier ministre Boris Johnson en juillet dernier. 

...mais aucune restriction prévue par le gouvernement 

Une large partie du corps médical demande pourtant à ce que des restrictions soient mises en place... Pour l’instant, la seule chose obtenue par les médecins est une parole de Boris Johnson jugeant “sensé” de porter le masque en intérieur… Pour lui, la priorité est ailleurs : convaincre les plus de 50 ans de recevoir une troisième dose. 

45 millions de personnes entièrement vaccinées

La baisse d’immunité des personnes vaccinées tôt pourrait expliquer la vague épidémique actuelle, mais en partie seulement. Certains médecins estiment que la faible vaccination des adolescents et l’absence de restriction sont aussi deux données très importantes pour expliquer la recrudescence du virus au Royaume-Uni. 

En tout dans le pays, plus de 49 millions de personnes ont reçu leur première dose et plus de 45 millions sont totalement vaccinées. La population totale compte un peu plus de 67 millions d’habitants. 

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES