• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Coronavirus

Covid long : les bactéries buccales en cause ?

Les patients qui présentent des symptômes persistants de Covid auraient une présence anormalement abondante de bactéries buccales inflammatoires.

Covid long : les bactéries buccales en cause ? iLexx/iStock

  • Publié le 25.10.2021 à 17h30
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Les chercheurs supposent que le microbiome buccal influence la façon dont le système immunitaire d'un individu réagit à la Covid.
  • Sur les centaines d'espèces de bactéries identifiées, 19 ont été observées en abondance chez les patients Covid longs.
  • Ces bactéries se retrouvent également chez les personnes souffrant d'encéphalomyélite myalgique, ou syndrome de fatigue chronique.

La recherche des causes des Covid longs se poursuit. La présence de molécules inflammatoires dans les caillots sanguins a été pointé du doigt comme potentiel déclencheur de la persistance des symptômes. Une nouvelle étude, menée par des chercheurs de la faculté de médecine de l’université Mass Chan et dont les résultats n’ont pas encore fait l’objet d’une publication, se tourne plutôt vers la présence accrue de bactéries buccales inflammatoires comme source des Covid longs.

Le Covid long, une surstimulation du système immunitaire

Nous ne comprenons pas le mécanisme du Covid long, explique John P. Haran, professeur de microbiologie et auteur principal de l’étude, dans un communiqué. Personne ne sait comment ni pourquoi cela se produit. Il y a des suggestions que le système immunitaire inné peut être surstimulé par la Covid. On ne sait pas pourquoi, mais après la disparition du SRAS-CoV-2, le système immunitaire semble toujours être actif. Ce que nous avons trouvé est un signal biologique clair associant un changement dans le microbiome buccal avec des symptômes de Covid persistants. Cela suggère que le microbiome pourrait jouer un rôle dans le Covid long.

Comme le microbiome intestinal, le microbiome buccal est un ensemble de bactéries qui peuvent affecter la santé et la progression des maladies. Il s’agit du premier point de rencontre le long du tube digestif, le passage par lequel les aliments passent de la bouche à travers le corps et où le système immunitaire rencontre le monde extérieur. Un déséquilibre dans le microbiome buccal peut entraîner une inflammation provoquant d’autres problèmes de santé et un déséquilibre du système immunitaire.

Le microbiome influence le système immunitaire

Les chercheurs supposent que le microbiome buccal influence la façon dont le système immunitaire réagit à la Covid. “Un microbiome pro-inflammatoire pourrait donc entraîner des symptômes prolongés même après l'élimination du virus, estime Evan S. Bradley, co-auteur de l’étude. Il est également possible que chez certains individus, la Covid entraîne un changement dans le microbiome buccal vers un profil pro-inflammatoire, ce qui conduit à des symptômes prolongés.” 

19 bactéries inflammatoires identifiées

Pour étudier le lien entre Covid long et le microbiome buccal, les chercheurs ont prélevé des échantillons sanguins et salivaires sur 164 patients testés positifs à la Covid-19. Parmi eux, 84 ont été admis à l'hôpital pour être traité. Dans ce groupe, 27 personnes ont été contacté pour un suivi au long cours. Après dix semaines, la moitié d’entre eux (14 patients) ont présenté des symptômes dix semaines après leur infection. En moyenne, les patients ont présenté 45,8 jours de symptômes.

Les chercheurs ont ensuite utilisé le séquençage du génome entier et des algorithmes avancés pour identifier la composition des bactéries dans le microbiome buccal chez les patients présentant des symptômes prolongés. Sur les centaines d'espèces de bactéries identifiées, 19 ont été observées en abondance chez les patients Covid longs.

Des similarités avec le syndrome de fatigue chronique

Ces bactéries se retrouvent également chez les personnes souffrant d'encéphalomyélite myalgique, ou syndrome de fatigue chronique. Il s’agit d’une affection caractérisée par une fatigue chronique, d'une durée d'au moins six mois, qui altère la capacité d'une personne à effectuer ses activités quotidiennes et qui entraîne généralement des troubles supplémentaires de la mémoire et de la concentration. Ce syndrome est également étroitement lié à l'inflammation chronique en tant que moteur des symptômes de ces patients.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES