• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Coup de chaleur

Réchauffement climatique : les séniors ne seraient pas les plus menacés par des épisodes de canicule

Les personnes de 18 à 64 ans seraient plus susceptibles de se rendre aux urgences les jours de forte chaleur. 

Réchauffement climatique : les séniors ne seraient pas les plus menacés par des épisodes de canicule Aleksej Sarifulin/istock

  • Publié le 28.11.2021 à 18h30
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Le terme canicule est employé lorsque les fortes chaleurs, jour et nuit, durent plus de trois jours.
  • Les risques principaux sont la fatigue, la déshydratation et le coup de chaleur.
  • Les fortes chaleurs peuvent également aggraver les symptômes de certaines pathologies chroniques.

Les jours de chaleur extrême sont de plus en plus fréquents, et cela ne devrait pas s’arranger dans les années à venir. Depuis 2003, en France, les mesures sont renforcées à l’approche des journées de canicule, pour protéger les plus vulnérables : personnes âgées, nourrissons, personnes atteintes de maladies chroniques, etc. Dans les faits, qui sont les personnes les plus touchées ? Des scientifiques de l’école de médecine de l’université de Boston se sont posé la question dans une étude parue dans The British Medical Journal. 

Plus de visites aux urgences pour les adultes 

D’après leurs résultats, les personnes dites d’âges moyen, c’est-à-dire les adultes âgés de 18 à 64 ans, sont plus sensibles aux fortes chaleurs. Pour parvenir à ce constat, ils ont analysé les liens entre les températures extrêmes et les visites aux urgences. Au total, ils ont rassemblé les données de plus de 74 millions d’adultes, dont 22 millions se sont rendus aux urgences. Les jours de chaleur extrême sont associés à un risque plus élevé de visites aux urgences pour toute cause : maladie liée à la chaleur, maladie rénale et troubles mentaux chez tous les adultes. Mais la plus forte association entre ces deux facteurs concernait les adultes de 18 à 64 ans. Une journée de canicule était associée à un risque plus élevé de 10,3 % de visites aux urgences chez les personnes âgées de 45 à 54 ans, par rapport à un risque plus élevé de 3,6 % chez les personnes de plus de 75 ans. "Les jeunes adultes peuvent avoir plus de risque d'être exposé à la chaleur extrême, en particulier les travailleurs qui passent beaucoup de temps à l'extérieur, explique l'auteur principal de l'étude, Dr Shengzhi Sun. Les jeunes adultes peuvent aussi ne pas se rendre compte qu’ils peuvent être à risque les jours de chaleur extrême."

Des différences géographiques

Cette étude a également permis de confirmer une hypothèse soulevée précédemment : les personnes habitant dans des régions froides souffrent plus de la chaleur. "Les habitants des comtés américains où les températures de saison chaude sont plus basses présentent toujours des risques plus élevés de complications liées à la chaleur", estiment les auteurs. Les jours de canicule, le risque de se rendre aux urgences augmente de 12%  dans la région du nord-est et de 10 % dans les régions du Midwest et du nord-ouest, contre 4,3 % dans le sud-est, où les températures sont globalement plus élevées. Pour les scientifiques, si le réchauffement climatique et la chaleur sont une menace partout dans le monde, les mesures de prévention doivent être adaptées aux spécificités locales. "Ce qui fonctionne pour la préparation aux vagues de chaleur dans le nord-ouest du Pacifique est vraiment différent de ce qui marche dans le sud-est des États-Unis, Dr Gregory Wellenius, co-auteur de la recherche, donc les solutions doivent être localisées pour répondre aux besoins de la communauté locale."

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES