• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Un virus mortel

En Grande Bretagne, la Covid-19 a bien tué davantage depuis l'automne 2020

Les différents variants ne sont pas les seuls responsables de cette hausse de la létalité du virus. 

En Grande Bretagne, la Covid-19 a bien tué davantage depuis l'automne 2020 RomoloTavani/ISTOCK

  • Publié le 27.11.2021 à 10h30
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • En France, le virus a fait plus de 118 000 morts.
  • Le variant Alpha a été observé pour la première fois en Angleterre, en décembre 2020.

Plus de 140 000 personnes sont décédées de la Covid-19 au Royaume-Uni. Les données récoltées depuis le début de la pandémie suggèrent que la mortalité liée au virus a augmenté dans le pays, sans que des analyses scientifiques soient réalisées. Des chercheurs de l’université de Cambridge ont souhaité confirmer cette hypothèse grâce à des outils statistiques fiables. Leurs résultats sont publiés dans PLOS ONE. 

Une hausse de la létalité confirmée statistiquement  

Pour y parvenir, Patrick Pietzonka, auteur principal de cette recherche, et son équipe, ont utilisé la méthode de l’inférence bayésienne. Cette technique algorithmique permet de déterminer le niveau de confiance que l’on peut accorder à une hypothèse. Cela leur a permis de tirer des conclusions statistiquement plus solides sur la létalité à partir des données hebdomadaires sur le nombre de cas et le nombre de décès dus à la Covid-19 au Royaume-Uni. Selon les conclusions des scientifiques, le nouveau coronavirus est devenu effectivement plus mortel à partir de la fin de l'automne 2020 au Royaume-Uni, concrètement, cela qui signifie que la probabilité qu'une personne infectée meure de la maladie a augmenté.

Pourquoi le virus est devenu plus mortel ? 

De précédentes hypothèses suggéraient que cette hausse de la létalité était la conséquence du nouveau variant, dit Alpha (B.1.1.7). Il a été démontré qu’il était plus contagieux que les autres mutations précédemment recensées au Royaume-Uni. En mars dernier, des scientifiques ont prouvé que le variant Alpha était plus mortel que la souche "classique" du virus : en moyenne, son taux de létalité est 64% plus élevé. Mais selon les chercheurs de l’université de Cambridge, la hausse de la létalité s’est faite à un degré trop élevé, qui ne peut être uniquement expliquée par le variant Alpha. D’autre part, cette augmentation a été constatée avant que ce variant ne se généralise. Cela signifie que d’autres facteurs ont contribué à aggraver la létalité du virus. Pour les auteurs, il existe plusieurs hypothèses : la pression accrue sur les services de santé pourrait être une explication potentielle. Mais cela pourrait aussi être du à la saisonnalité, car il existe un cycle saisonnier de la gravité d'un virus, couramment observé pour d'autres maladies respiratoires comme le rhume et la grippe. Pour les auteurs de cette étude, mieux comprendre la létalité de la Covid-19 et les raisons de son augmentation permet de participer aux "efforts continus pour lutter contre cette maladie". 

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES