• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Fertilité

Covid-19 : les vaccins ARNm n’ont aucun effet sur la qualité et la quantité des spermatozoïdes … au contraire

Une étude menée sur un petit groupe d’hommes en bonne santé montre qu’aucune diminution significative des paramètres des spermatozoïdes n'a été observée après l’administration de deux doses d’un vaccin à ARN messager contre la Covid-19.

Covid-19 : les vaccins ARNm n’ont aucun effet sur la qualité et la quantité des spermatozoïdes … au contraire SciePro/iStock

  • Publié le 29.11.2021 à 18h00
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Menée auprès de 45 hommes adultes en bonne santé ayant reçu deux doses de vaccin à ARNm (Pfizer ou Moderna), l'étude montre que la vaccination n'a pas nuit à la qualité, à la concentration ou à la mobilité des spermatozoïdes.
  • Les hommes souffrant d'une faible concentration de spermatozoïdes ont même, après leur deuxième dose, montré une augmentation significative du nombre de spermatozoïdes mobiles.

Les vaccins à ARN messager nuisent-ils à la fertilité masculine ? Alors qu’en France, près de 70 % de la population adulte a désormais reçu un schéma vaccinal complet, cet argument a longtemps été brandi par les "antivax" pour justifier leur refus de la vaccination. Selon eux, les vaccins à ARN messager (Pfizer et Moderna) seraient susceptibles de nuire à la fertilité et même de rendre stérile.

Une étude parue en juin dernier dans JAMA montre qu’au contraire, ces vaccins n’ont aucune incidence sur les paramètres spermatozoïdes, à savoir leur concentration, leur mobilité ou leur nombre total.

Des spermatozoïdes plus nombreux et mobiles

Cette étude prospective monocentrique a été menée par des chercheurs de l’université de Miami (États-Unis) auprès de 45 hommes âgés de 18 à 50 ans (âge médian de 28 ans) et en bonne santé, de décembre 2020 à janvier 2021. Tous ont fourni un échantillon de sperme après 2 à 7 jours d'abstinence, avant de recevoir une première dose de vaccin. 21 (46,7%) ont reçu le vaccin de Pfizer et 24 (53,3%) ont reçu le vaccin de Moderna. Un deuxième échantillon de sperme a été fourni environ 70 jours après l’injection de la seconde dose.

Les analyses effectuées par les chercheurs comprenaient la mesure du volume du sperme, la concentration des spermatozoïdes, la motilité des spermatozoïdes et le nombre total de spermatozoïdes mobiles (TMSC).

Les résultats ont montré que la concentration médiane initiale de spermatozoïdes et le TMSC étaient respectivement de 26 millions/mL et de 36 millions. Après la deuxième dose de vaccin, la concentration médiane de spermatozoïdes a augmenté de manière significative à 30 millions/mL et le TMSC médian à 44 millions. Mais ce n’est pas tout, puisque les résultats montrent aussi une augmentation significative du volume du sperme et de la motilité des spermatozoïdes.

Sur les 45 participants, 8 étaient oligospermiques avant le vaccin, c’est-à-dire qu’ils présentaient une concentration anormalement faible de spermatozoïdes dans leur sperme. Sur ces 8 volontaires, 7 ont augmenté leur concentration en spermatozoïdes.

Des limites à l’étude

Pour les chercheurs, ces résultats montrent bien que les vaccins contenant de l’ARNm et non le virus vivant n’affectent pas la qualité ou la quantité des spermatozoïdes. Ils préviennent toutefois que ces résultats sont à relativiser, car obtenus sur un échantillon restreint de participants, en bonne santé, et en l’absence d’un groupe témoin. De plus, ils reconnaissent que cette augmentation des paramètres des spermatozoïdes peut aussi être due à l’allongement de la période d’abstinence avant le deuxième échantillon.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES