• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Alimentation

Bouillons cubes : attention au sel et aux glutamates

Utilisés dans les plats pour leur donner du goût, les bouillons cubes apparaissent trop salés et contiendrait des glutamates qui, s’ils sont consommés en trop grande quantité, augmenteraient la tension artérielle et les taux d’insuline.

Bouillons cubes : attention au sel et aux glutamates Photosiber/iStock

  • Publié le 30.11.2021 à 12h30
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Certains cubes se disent “aux légumes” alors qu’en réalité ils n’en contiennent que très peu.
  • Il est préférable d'éviter les glutamates, que l’on retrouve sous le nom d'additifs E620 à E625, extrait de levure, levure hydrolysée, extrait de soja, isolat de protéine ou protéine hydrolysée.
  • Il ne faut pas se fier aux mentions présentes sur les emballages qui vantent des produits dégraissés, sans conservateurs, sans exhausteurs de goût ou encore sans glutamates.

Les cubes de bouillon sont une aide alimentaire très pratique, simple d’utilisation, qui permettent souvent de rajouter du goût. Mais attention à ne pas en abuser, comme l’a rapporté Test Achats, l’association de consommateurs belge, dans une récente analyse. Il en ressort que la majorité des bouillons cubes est trop salée et certains contiennent des glutamates, présentés comme des exhausteurs de goût, qui s’ils sont consommés en trop grande quantité, augmenteraient la tension artérielle et les taux d’insuline.

Le syndrome du restaurant chinois

Les experts de l’association de consommateurs ont 31 références de bouillons sous différentes formes (liquides, cubes, granulés, gels). Ces derniers ont souligné que “ces additifs alimentaires sont associés au ‘syndrome du restaurant chinois’ qui se manifeste sous forme de maux de tête, de nausées, de sensation d’oppression au niveau thoracique et de rougissements du visage.” Ces derniers ont relevé une trop importante quantité de sel dans la plupart des produits. En outre, certains cubes se disent “aux légumes” alors qu’en réalité ils n’en contiennent que très peu.

Les experts invitent ainsi les consommateurs à bien éplucher la liste des ingrédients avant de sélectionner sa marque de bouillon. Ils recommandent d’éviter les glutamates, que l’on retrouve sous le nom “additifs E620 à E625, extrait de levure, levure hydrolysée, extrait de soja, isolat de protéine ou protéine hydrolysée”. Il en va de même pour les colorants E150d (caramel au sulfite d’ammonium) et E150c (caramel ammoniacal). Concernant le sel, mieux vaut choisir un bouillon avec moins de 0,6 g de sel pour 100 ml (un petit calcul est nécessaire). 

Ne pas croire les étiquettes

Par ailleurs, Test Achats insiste sur le fait de ne pas se fier aux mentions présentes sur les emballages qui vantent des produits dégraissés, sans conservateurs, sans exhausteurs de goût ou encore sans glutamates. “Elles ne valent pas grand-chose”, assure l’association.

Enfin, elle explique que la composition des différents produits disponible ne justifie pas les écarts de prix pouvant aller de 0,07 à 4,09€/L et martèle l’importance de bien lire la liste des ingrédients, tout en assurant que le bouillon le plus sain est certainement... celui qui est fait maison !

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES