• CONTACT

QUESTION D'ACTU

Vapotage

Comme la vraie, la cigarette électronique peut entraîner une dysfonction érectile

L’utilisation quotidienne de la e-cigarette pourrait doubler chez les hommes le risque de souffrir de dysfonction érectile.

Comme la vraie, la cigarette électronique peut entraîner une dysfonction érectile DedMityay/iStock


  • Publié le 01.12.2021 à 18h30
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Par rapport aux non-utilisateurs de la cigarette électronique, les hommes âgés de 20 à 65 ans l'utilisant quotidiennement ont un risque compris entre 2,2 et 2,4 fois plus important de souffrir de dysfonction érectile.
  • La pratique d'une activité sportive peut toutefois réduire ce risque.

Comme chez les fumeurs, la dysfonction érectile est deux fois plus fréquente chez les consommateurs de cigarette électronique.

C’est la conclusion à laquelle sont parvenus des chercheurs de la NYU Grossman School of Medicine et de la Johns Hopkins University School of Medicine dans une étude publiée en ligne dans l'American Journal of Preventive Medicine. Selon ces nouveaux travaux, les hommes âgés de 20 à 65 ans n'ayant pas d'antécédents de maladies cardiovasculaires mais qui utilisent quotidiennement la e-cigarette sont 2,4 fois plus susceptibles que les hommes n'en ayant jamais utilisé de signaler un dysfonctionnement érectile.

"Étant donné que de nombreuses personnes utilisent les e-cigarettes comme une forme de réduction des méfaits du tabac ou pour les aider à arrêter de fumer, nous devons étudier en détail la relation entre les produits de vapotage et la dysfonction érectile, ainsi que les implications potentielles pour la santé sexuelle des hommes", explique Omar El Shahawy, professeur adjoint au département de la santé de la population à NYU Langone et auteur principal de l'étude. Selon lui, il est "possible que le vapotage quotidien d'e-cigarettes soit associé à une probabilité plus élevée de dysfonctionnement érectile, indépendamment des antécédents de tabagisme."

Un risque de dysfonction érectile jusqu'à 2,4 fois plus important

Les chercheurs ont suivi 13 711 hommes âgés de 20 ans et plus, et ont également examiné un échantillon restreint de 11 207 hommes adultes âgés de 20 à 65 ans n'ayant jamais reçu de diagnostic de maladies cardiovasculaires. Les répondants ont été classés comme n'ayant jamais consommé, ayant vapoté ou vapotant actuellement (occasionnellement ou quotidiennement). Près de la moitié des participants étaient d'anciens fumeurs de cigarettes, 21 % étaient des fumeurs actuels de cigarettes et 14 % utilisaient d'autres produits du tabac.

Par rapport à ceux n’ayant jamais utilisé de cigarette électronique, les utilisateurs quotidiens étaient plus de deux fois susceptibles de déclarer avoir des troubles de l’érection (2,2 fois dans l'échantillon complet et 2,4 fois dans l'échantillon restreint).

Dans l'échantillon restreint, 10,2 % des personnes interrogées ont déclaré des troubles de l'érection. 5,5 % ont déclaré une utilisation occasionnelle de la cigarette électronique, tandis que 2,5 % en ont déclaré une utilisation quotidienne. Par rapport à ceux qui déclarent ne jamais en utiliser, les utilisateurs quotidiens de la e-cigarette sont donc plus susceptibles de déclarer des troubles de l'érection, tant dans l'échantillon complet que dans l'échantillon restreint.

Les chercheurs notent toutefois que la pratique d’une activité physique diminuait ce risque dans les deux échantillons.

Ils souhaitent désormais mieux comprendre si certains types de dispositifs électroniques d’administration de nicotine sont plus fortement associés aux troubles de l’érection, et si ces troubles peuvent être réversibles si l’on cesse de les utiliser.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES