• CONTACT

QUESTION D'ACTU

Drogues

Jeunes de moins de 25 ans : près d’un sur deux a déjà fumé du cannabis

D’après une enquête de l’institut de sondage Ifop, la part de jeunes Français ayant consommé au moins une fois du chanvre a quasiment doublé en 20 ans. Les résultats ont révélé que 47 % des moins de 25 ans ont déjà fumé du cannabis. Un signe de la banalisation de cette drogue.

Jeunes de moins de 25 ans : près d’un sur deux a déjà fumé du cannabis Nastco/iStock


  • Publié le 03.12.2021 à 10h30
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • 47% des jeunes âgés de 15 à 24 ans ont déjà fumé du cannabis au cours de leur vie. Ce chiffre a presque doublé en 20 ans.
  • Les moins de 25 ans consommeraient cette drogue seuls, avec des amis, à des fêtes, avec leur partenaire, ou même pendant leurs horaires de travail.
  • Le protoxyde d’azote, aussi appelé "gaz hilarant" ou "proto", se trouve en deuxième position après le cannabis.

En 2020, le cannabis est resté la drogue illicite la plus expérimentée dans l’Hexagone. Près de la moitié des adultes, soit 46 %, en ont déjà consommé, selon le baromètre santé 2020 de Santé publique France dévoilé ce 2 décembre par l'Observatoire français des drogues et des toxicomanies (OFDT). 

Ce produit est aussi largement plébiscité par les jeunes. Et pour cause, 47% des jeunes âgés de 15 à 24 ans ont déjà fumé du cannabis au cours de leur vie. Ce chiffre a presque doublé en 20 ans. "Si l’on se réfère à la population de cette tranche d’âge en France (7,61 millions), ce sont donc plus de 3,5 millions de jeunes qui ont déjà expérimenté cette drogue, sous forme d’herbe, de résine ou encore d’huile", peut-on lire dans un sondage réalisé par l’institut de sondage Ifop pour la société de cannabidiol ou CBD High Society. Cette enquête, dont les résultats ont été publiés le 1er décembre, a été menée auprès de 1.205 personnes. Les participants ont répondu à un questionnaire en ligne du 10 au 15 novembre 2021.

Une banalisation du cannabis chez les jeunes 

Ces résultats montrent que l’usage du cannabis s’est considérablement banalisé au cours de ces deux dernières décennies. "Confirmée par les études successives menées sur la question, la facilité à se procurer le produit induit très probablement chez les jeunes consommateurs le sentiment que le cannabis, à défaut d’être autorisé, est plus ou moins toléré", indique le sondage. Près de la moitié des jeunes consommateurs interrogés ont expliqué qu’ils se procuraient du cannabis auprès de leurs amis. Quant au reste, ils en achetaient auprès de leurs camarades d’études ou d’un dealer connu auparavant.

Une grande partie (88%) des moins de 25 ans consommeraient cette drogue avec des amis ou  à des fêtes. Mais ces derniers fumeraient également du chanvre dans d’autres contextes. L’enquête a révélé que 51% d’entre eux ayant été en couple aurait déjà fumé du cannabis en compagnie de leur partenaire. Plus inquiétant : deux jeunes sur cinq ont déjà consommé ce produit seuls. Certains jeunes ont aussi déclaré avoir eu recours à cette drogue avant ou pendant leurs horaires de travail.

La consommation des drogues "dures" n’est plus aussi marginale

Dans le classement des différentes drogues les plus consommées par les jeunes, le protoxyde d’azote, plus communément appelé "gaz hilarant" ou "proto", se trouve en deuxième position. Si elle reste à des niveaux bien inférieurs au cannabis, la consommation de drogues dites "dures", telles que la cocaïne, l’héroïne ou encore les amphétamines, touche elle aussi de plus en plus les moins de 25 ans.

D’après le sondage, les trois-quarts des consommateurs de cannabis ont déjà été exposés à une campagne de prévention contre les drogues. "En revanche, celles-ci ont été inefficaces pour une majorité car seuls 29% des jeunes concernés ont réduit ou arrêté leur consommation suite à une de ces campagnes. Un effet pas à la hauteur du problème de santé publique que représente les drogues chez les jeunes, donc, mais un effet pas totalement nul", conclu l’enquête. 

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES