• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Sildénafil

Le viagra, remède miracle contre Alzheimer ?

Dans une nouvelle étude, des scientifiques américains affirment que le sildénafil – le nom générique du Viagra – réduirait de près de 70% le risque de développer la maladie d’Alzheimer.

Le viagra, remède miracle contre Alzheimer ? Vlad Vulturar/iStock

  • Publié le 08.12.2021 à 12h30
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Les utilisateurs de sildénafil sont 69 % moins susceptibles de développer la maladie d'Alzheimer que les non-utilisateurs. 
  • Ce médicament, qui est un générique du Viagra, cible à la fois la protéine bêta-amyloïde et la protéine tau - deux caractéristiques de la maladie d'Alzheimer - et est plus efficace que certains traitements ciblant uniquement l'un ou l'autre.

Le viagra est-il le traitement tant attendu contre la maladie d’Alzheimer ?

Cette maladie neurodégénérative, qui touche près d’un million de personnes en France, entraîne de manière progressive et irréversible un dysfonctionnement, puis la mort des cellules nerveuses du cerveau. Et, malgré le nombre croissant de cas, il n’existe à ce jour aucun traitement réellement efficace pour inverser ses symptômes ou même ralentir sa progression.

Dans une étude publiée dans la revue Nature Aging, des chercheurs de la Cleveland Clinic semblent avoir identifié un traitement prometteur pour aider à prévenir et à traiter la maladie d’Alzheimer : le sildénafil, un médicament générique utilisé contre la dysfonction érectile (Viagra) et l’hypertension pulmonaire (Ravatio).

Le meilleur candidat parmi 1 600 médicaments

En utilisant un vaste réseau de cartographie génétique, ainsi qu’une basse de données de plus de 7 millions de patients, les chercheurs ont déterminé que le sildénafil est associé à une réduction de 69 % de l’incidence de la maladie d’Alzheimer.

Ils sont aussi partis d’un postulat : celui selon lequel c’est l'accumulation de protéines bêta-amyloïdes et de protéines tau dans le cerveau qui entraîne des modifications cérébrales liées à la maladie d'Alzheimer

"Des études récentes montrent que l'interaction entre l'amyloïde et la protéine tau contribue davantage à la maladie d'Alzheimer que l'une ou l'autre en soi, explique Feixiong Cheng, de l'Institut de médecine génomique de la Cleveland Clinic. Par conséquent, nous avons émis l'hypothèse que les médicaments ciblant l'intersection du réseau moléculaire des endophénotypes amyloïde et tau devraient avoir le plus grand potentiel de réussite."

Grâce à leur réseau de cartographie génétique, les chercheurs ont passé au crible plus de 1 600 médicaments approuvés par la FDA qui pourraient constituer un traitement efficace de la maladie d'Alzheimer. Après avoir identifié les médicaments qui ciblent à la fois l'amyloïde et la protéine tau, il s’est avéré que le sildénafil était le meilleur candidat, car il était capable d’améliorer de manière significative la cognition et la mémoire dans des modèles précliniques.

Une augmentation de la croissance des cellules cérébrales

Puis, en utilisant une vaste base de données de réclamations de plus de 7 millions d’Américains, les chercheurs ont examiné la relation entre le sildénafil et les résultats de la maladie d'Alzheimer. Pour cela, ils ont comparé les utilisateurs de sildénafil aux non-utilisateurs. Les résultats sont significatifs : les patients utilisant du sildénafil ont 69 % moins de risques de développer la maladie d'Alzheimer que les non-utilisateurs de sildénafil après 6 ans de suivi. Ce générique du viagra était même plus efficace que certains médicaments identifiés utilisés dans des essais cliniques contre Alzheimer, comme l’hypertenseur losartan et l’antidiabétique metformine.

Comment expliquer ces résultats ? En mettant au point un modèle de cellules cérébrales dérivées de patients atteints d’Alzheimer, les chercheurs ont constaté que le sildénafil augmentait la croissance des cellules cérébrales et diminuait l'hyperphosphorylation des protéines tau, une caractéristique qui conduit aux enchevêtrements neurofibrillaires.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES