• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Covid-19

Plusieurs hôpitaux déclenchent de nouveau leur «plan blanc» : ça veut dire quoi ?

Pour la troisième fois depuis le début de l'épidémie de Covid-19, de nombreux hôpitaux français ont déclenché leur "plan blanc". Voici ce que cela signifie concrètement pour la prise en charge des patients. 

Plusieurs hôpitaux déclenchent de nouveau leur \ monkeybusinessimages / istock.

  • Publié le 08.12.2021 à 18h30
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Plus de 25 hôpitaux français ont actuellement déclenché le plan blanc.
  • Le plan blanc est orchestré par le directeur de l’hôpital.

Occitanie, PACA, Auvergne-Rhône-Alpes... Face à l’aggravation de l’épidémie de Covid-19, de nombreuses Agences régionale de santé ont demandé aux hôpitaux publics et privés d’activer leur "plan blanc". Mais que veut dire cette expression pour le moins énigmatique ?

Modification de la stratégie sanitaire habituelle

Le plan blanc est un dispositif inscrit dans la loi depuis 2004, qui modifie la stratégie sanitaire habituelle des hôpitaux lors d'une urgence. Cela peut être, par exemple, une vague importante de Covid-19 bien sûr, mais aussi les attentats du 13 novembre 2015 ou encore des épidémies de grippe ou de gastroentérite particulièrement virulentes.

Concrètement, le plan blanc permet de "planifier la mise en œuvre rapide et rationnelle des moyens indispensables en cas d'afflux de victimes dans un établissement hospitalier", détaille l’ARS de la région PACA. Son activation met en place des cellules de crises, réaffecte le personnel au sein des services débordés, rappelle des soignants en congés et engage des déprogrammations d’opération par paliers.

Déprogrammations d'opération

"Le moment où la personne qui est suivie à l'hôpital est déprogrammée, c'est à partir du moment où l'hôpital l'appelle", explique Martin Hirsch, directeur général de l'Assistance publique-Hôpitaux de Paris (APHP) sur Europe 1. "Tant que l'hôpital n'a pas appelé, le patient est pris en compte et on va s'occuper de lui. Ce sont des critères médicaux et des médecins qui sont à même d'estimer s'il faut prendre en charge un patient malgré les difficultés ou si c'est possible de reprogrammer l'intervention quelques semaines plus tard", poursuit-il.

Précisons pour finir que tous les services d’urgence continuent de fonctionner normalement, même lorsque le plan blanc est déclenché.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES