• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Endormissement des cellules

Cancers : le collagène utilisé dans les crèmes anti-rides pourrait être la clé pour bloquer les métastases

Dans une récente étude, des scientifiques américains ont suggéré que le collagène pourrait arrêter la propagation de cellules cancéreuses. En clair, cet ingrédient pourrait empêcher la survenue de métastases.

Cancers : le collagène utilisé dans les crèmes anti-rides pourrait être la clé pour bloquer les métastases ThitareeSarmkasat/iStock


  • Publié le 17.12.2021 à 10h30
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Les risques de développer des métastases dépendent du type de cancer, de la taille de la première tumeur et de son agressivité.
  • Une métastase peut être dépistée grâce à une étude des ganglions sentinelles, d’examens d’imagerie (échographie, scanner, radiographie, scintigraphie). Des marqueurs tumoraux détectés grâce à une prise de sang peut également permettre de diagnostiquer une métastase.

Le cancer métastatique est un cancer qui s’est propagé de l’endroit où il a fait son apparition à une autre zone du corps. Le traitement du cancer métastatique repose sur une chimiothérapie, une hormonothérapie, une immunothérapie ou des thérapies ciblées. Une radiothérapie et une chirurgie peuvent être envisagées en fonction de la localisation de la tumeur. Selon une étude publiée dans la revue Nature Cancer le 13 décembre, le collagène, une protéine présente naturellement dans l’organisme et dans les crèmes anti-rides, pourrait permettre de lutter contre le cancer métastatique.

Pour parvenir à cette conclusion, des chercheurs de l’hôpital de Mount Sinai à New York, aux États-Unis, sont partis d’un constat. "Les cellules cancéreuses se disséminent et s'ensemencent dans des organes distants, où elles peuvent rester dormantes pendant de nombreuses années avant de former des métastases cliniquement détectables", peut-on lire dans les travaux.

Afin de bien mener leur recherche, les scientifiques ont visualisé à l’aide d’une technique d’imagerie à haute résolution les cellules cancéreuses "dormantes" chez des souris. Ils ont observé les changements des molécules lorsque les cellules tumorales sont devenues "dormantes" et quand elles se sont "réveillées".  

Garder les cellules cancéreuses "endormies"

Les auteurs de l’étude ont découvert que les cellules cancéreuses restent "dormantes", en sécrétant un type de collagène, appelé "collagène de type III", dans l'environnement qui les entoure. Ces dernières ne deviendraient malignes que lorsque le niveau de collagène diminue. Ils ont estimé qu'en "enrichissant" l'environnement des cellules avec ce collagène, ils pouvaient forcer les cellules à rester dans un "état dormant" et prévenir la récurrence de la tumeur.

"Cette intervention visant à empêcher le réveil des cellules dormantes a été suggérée comme une stratégie thérapeutique pour prévenir la croissance métastatique. (…) Les thérapies ciblant spécifiquement les cellules dormantes permettront à terme de prévenir les récidives locales et les métastases et permettra la rémission du cancer", a déclaré José Javier Bravo-Cordero, auteur de l’étude et professeur au Tisch Cancer Institute de Mount Sinai.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES