• CONTACT

QUESTION D'ACTU

Gynécologie

Vaccins contre la Covid-19 : le cycle menstruel légèrement perturbé

Le vaccin contre le coronavirus perturbe-t-il réellement le cycle menstruel des femmes ? Selon une récente étude, ce dernier pourrait être rallongé de moins d’une journée à cause du sérum anti-Covid. Cet effet lié à la libération de cytokines serait léger et "temporaire".

Vaccins contre la Covid-19 : le cycle menstruel légèrement perturbé MarianVejcik/iStock


  • Publié le 07.01.2022 à 13h30
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Depuis le début de la campagne vaccinale, 3.870 cas de troubles menstruels ont été observés après la vaccination avec Pfizer et 562 cas après une injection de Moderna.
  • Les vaccins contre la Covid-19 auraient un léger impact sur le cycle menstruel. Ils le rallongeraient de moins d’un jour mais ne perturberaient pas la durée des règles.

Menstruations décalées, absences de règles, saignements plus abondants… Depuis le début de la campagne vaccinale, plusieurs femmes ont constaté souffrir de troubles menstruels après avoir reçu le vaccin contre la Covid-19. Une question se pose alors depuis plusieurs mois : le sérum contre le coronavirus modifie-t-il leur cycle menstruel ? Une étude, publiée dans la revue Obstetrics & Gynecology le 5 janvier, a apporté des éléments de réponse. Dans cette dernière, des chercheurs américains ont indiqué que la vaccination pourrait légèrement perturber le cycle menstruel des femmes.

Le cycle menstruel rallongé de moins d'un jour après la vaccination

Pour les besoins des travaux, les scientifiques ont examiné des données incluant 3.959 femmes âgées de 18 à 45 ans avec des cycles réguliers d’une longueur considérée normale (entre 24 et 38 jours). Ces dernières n’utilisaient pas de contraception. Au total, 2.403 femmes étaient vaccinées (55 % avec Pfizer, 35 % avec Moderna et 7 % avec Janssen). Le reste des participantes n’avaient pas bénéficié de la formule contre le coronavirus. Les chercheurs ont étudié la durée du cycle menstruel des femmes vaccinées trois mois avant la vaccination et trois mois après l’injection. Ils ont également analysé les six cycles consécutifs des participantes non-vaccinées.

Un effet "temporaire" 

Le verdict est tombé. Selon les résultats, le vaccin contre la Covid-19 était associé à une modification de moins d'un jour de la durée du cycle après une injection par rapport aux cycles avant la vaccination. Quant aux personnes non-vaccinées, ils n'ont pas vu de changement significatif. Cette légère modification de la durée du cycle, et non de la durée des menstruations, serait un effet « non grave » et "temporaire".

"Nous ne trouvons pas de changement cliniquement significatif dans la durée du cycle menstruel associé à la vaccination contre le Covid-19", ont précisé les scientifiques. D’après Alison Edelman, auteure de l'étude et professeure d'obstétrique et de gynécologie à l'Oregon Health & Science University, la Fédération internationale de gynécologie et d'obstétrique classe comme normal tout changement de durée inférieure à huit jours. Ces résultats "sont très rassurants", a-t-elle ajouté à l’AFP.

Comment expliquer cet effet léger sur le cycle menstruel ?

"Nous savons que les systèmes immunitaires et reproductifs sont interconnectés", a expliqué Alison Edelman. La forte réponse immunitaire crée par le vaccin affecte l'axe hypothalamique hypophyso-ovarien, qui est décrit par la professeure comme "l'autoroute de la communication entre le cerveau, les ovaires et l'utérus". Cet axe aide à réguler le cycle menstruel. Avec la vaccination, "vous libérez des protéines appelées cytokines, dont nous savons par d'autres maladies qu'elles peuvent dérégler cette horloge corporelle (à savoir l'axe hypothalamique hypophyso-ovarien)", a-t-elle développé.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES