• CONTACT

QUESTION D'ACTU

Casse-tête

Covid-19 : quel est le nouveau protocole sanitaire dans les écoles ?

Le protocole sanitaire en vigueur dans les écoles a été allégé par le gouvernement. Désormais, les enfants ne devront plus refaire trois tests si un deuxième élève est déclaré positif dans leur classe. 

Covid-19 : quel est le nouveau protocole sanitaire dans les écoles ? Drazen Zigic/istock


  • Publié le 09.01.2022 à 17h30
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Le taux d’incidence est de 2199.78, soit une hausse de plus de 90% sur les sept derniers jours.
  • Il y a eu 328 214 nouveaux cas de personnes testées positives à la Covid-19 ces dernières 24 heures.

Une grève nationale est prévue ce jeudi 13 janvier dans les écoles primaires et secondaires. Une grande majorité des syndicats d’enseignants appelle à ce mouvement pour protester contre l’allègement du protocole sanitaire, décidé par le ministère de l’Éducation ce jeudi 6 janvier. Ils demandent notamment le retour de la fermeture des classes en cas d’élève testé positif à la Covid-19.

Initialement, le protocole qui avait été décidé pour la rentrée du 3 janvier dernier prévoyait qu’à chaque nouveau cas positif dans une classe de primaire ou du secondaire, les élèves devaient se faire tester pour retourner sur les bancs de l’école. Dans le détail, ceux-ci devaient d’abord faire un test PCR ou antigénique, puis un autotest deux jours puis quatre jours après le premier test. Soit, en tout, trois tests négatifs à la Covid-19 pour avoir le droit d’assister aux cours en présentiel. En pratique donc, si un premier cas était déclaré et qu’il y en avait un deuxième dans une même classe quelques jours plus tard, les élèves devaient recommencer ce processus de trois tests. 

Trois tests sont valables 7 jours même en cas de nouveau cas

Mais avec le nouveau protocole sanitaire décidé le jeudi 6 janvier, ce dernier point n’est plus en vigueur. Durant une période de sept jours, les trois tests ne doivent plus être réalisés à chaque nouveau cas mais une seule fois pour la semaine, même si de nouveaux enfants sont testés positifs. Autrement dit, s’il y a un deuxième élève contaminé dans une classe moins de sept jours après le premier cas, les élèves ne devront pas repartir à zéro et refaire trois nouveaux tests. Ils pourront retourner à l’école avec les précédents, qui sont donc valables pour la semaine. 

Les règles pour les cas-contacts

Autre changement : les cas-contacts. “S’agissant des élèves de moins de 12 ans, indépendamment de leur statut vaccinal, ainsi que des élèves de 12 ans et plus et des personnels bénéficiant d’un schéma vaccinal complet, ils n’ont pas à s’isoler s’ils réalisent un test antigénique ou PCR immédiat puis des autotests à J2 et J4”, peut-on lire sur le site du ministère de l’Éducation nationale. En revanche, les élèves de 12 ans et plus et les membres du personnel non vaccinés ou ne disposant pas d’un schéma vaccinal complet devront s’isoler durant sept jours s’ils sont cas-contacts. À la fin de cette semaine, ils devront faire un test PCR ou antigénique et obtenir un résultat négatif pour sortir de leur isolement.

D’autres revendications du SNUipp-FSU

Dans un communiqué, le SNUipp-FSU, l’un des syndicats d’enseignants qui appelle à la grève, demande aussi la mise à disposition immédiate de masques chirurgicaux, voire FFP2, pour tous les personnels de l'Education nationale, l’installation de capteurs de CO2 dans les classes et un élargissement du vivier de remplaçants pour pallier les absences.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES