• CONTACT

QUESTION D'ACTU

Grossesse

Diabète gestationnel : boire du café en petites quantités permet de réduire le risque

Des chercheurs américains ont révélé que boire quelques tasses de café, durant la grossesse, n’avait pas d’impact sur la santé des futures mamans. Bien au contraire, cette faible consommation de caféine est associée à un risque réduit de diabète gestationnel.

Diabète gestationnel : boire du café en petites quantités permet de réduire le risque Mykola Sosiukin/iStock


  • Publié le 11.01.2022 à 09h00
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Le diabète gestationnel est un trouble de la tolérance au sucre avec augmentation de la glycémie (quantité de sucre dans le sang) plus ou moins importante. Il survient pendant la grossesse et disparaît après l'accouchement.
  • Les femmes qui consomment des faibles quantités de café entre la 16ème et la 22ème semaine de grossesse ont moins de risque de développer un diabète gestationnel.

Bonne nouvelle pour les femmes enceintes qui raffolent du café ! Pendant la grossesse, boire des faibles quantités de cette boisson chaude diminue les risques de développer un diabète gestationnel, à savoir une augmentation de glycémie au cours de la gestation. C’est ce qu’ont dévoilé des scientifiques américains dans une étude publiée en novembre dans la revue JAMA Network Open.

Moins de 200 mg de café par jour

Les chercheurs ont décidé de réaliser des travaux après avoir fait un constat. "Les effets de la caféine sur la santé des femmes enceintes restent peu clairs", ont-ils noté. À partir de cette observation, ils ont tenté de savoir si la consommation de caféine était associée à des complications de grossesse, telles que la pré-éclampsie, l’hypertension ou le diabète gestationnel. Pour cela, ils ont analysé des recherches du National Institute of Child Health and Human Development (NICHD) portant sur 2.802 femmes enceintes. Les données ont été recueillies entre 2009 et 2013.

Au total, 2.529 futures mamans ont participé à cette étude. Ces dernières devaient indiquer leur consommation hebdomadaire de café, de thé, de sodas et de boissons énergisantes. Les concentrations de caféine ont été mesurées dans le plasma des participantes entre la 10ème et la 13ème semaine de grossesse puis entre la 16ème et la 22ème semaine de gestation. Dans ces travaux, les chercheurs se sont appuyés sur les recommandations de l’American College of Obstetricians and Gynecologists (ACOG). Cette organisation conseille aux femmes enceintes de limiter leur consommation de caféine à moins de 200 mg, soit à environ deux tasses par jour.

Le risque de diabète gestationnel réduit entre la 16ème et la 22ème semaine

D’après les résultats des travaux, consommer 100 mg de caféine par jour entre la 16ème et 22ème semaine de grossesse était associée à un risque plus faible de diabète gestationnel et à des concentrations plus faibles de glucose. "Nous savons maintenant qu’une consommation de caféine faible à modérée n'est pas associée à un risque accru de diabète gestationnel, de pré-éclampsie ou d'hypertension chez les femmes enceintes", a déclaré le Dr Stefanie Hinkle, auteure de l’étude et professeur à la Perelman School of Medicine de l'Université de Pennsylvanie (aux États-Unis).

La consommation de caféine serait associée à un meilleur équilibre énergétique et à une diminution de la masse grasse. Selon les auteurs de l’étude, d’autres composés présents dans le café pourraient également être efficaces contre la résistance à l'insuline, réduisant ainsi le risque de diabète gestationnel.

"L’idée n’est pas de conseiller aux femmes qui ne boivent pas habituellement de café, de commencer à en consommer, en début de grossesse, dans le but d’éviter le risque de diabète gestationnel. Cependant, ces données peuvent rassurer les femmes qui consomment déjà du café, en quantités faibles à modérées : leur consommation n'augmentera pas les risques pour la santé de la mère et du bébé", ont conclu les scientifiques.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES