• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Sexologie

Voici à quel rythme vous devriez faire l'amour tout au long de votre vie

L’experte britannique Tracey Cox révèle dans les colonnes du "Daily Mail" à quelle fréquence nous sommes supposés faire l’amour tout au long de notre vie.

Voici à quel rythme vous devriez faire l'amour tout au long de votre vie nd3000/iStock


  • Publié le 14.01.2022 à 19h30
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • En fonction de leur âge, de leur longévité et des épreuves de la vie (parentalité, mariage, ménopause...), les couples ne font pas tous l'amour à la même fréquence. 
  • Il n'y a pas de "fréquence normale" puisque cette normalité est propre à chaque couple et évolue au cours de la vie. Une vie sexuelle satisfaisante ne peut donc pas être quantifiée. 

Plus une relation amoureuse dure longtemps, moins les partenaires ont tendance à avoir des rapports sexuels. Mais cette fréquence peut aussi varier en fonction des périodes de la vie. Outre la libido, l’âge, mais aussi l’état de santé, le degré de satisfaction que nous éprouvons à l'égard de notre partenaire, les habitudes de consommation d'alcool, les cycles menstruels et une multitude d'autres facteurs peuvent influencer le rythme sexuel.

Dans un article du Daily Mail, l’experte britannique en relations intimes Tracey Cox révèle à quelle fréquence faire l’amour tout au long de sa vie.

Vous venez de vous rencontrer

Les couples qui viennent juste de se former sont dans la période dite de "lune de miel". Cela signifie que dans les premiers mois de leur relation, ils ont sans doute des rapports sexuels très fréquents, mais aussi plus aventureux.

En cause, selon Tracey Cox, la libération d’hormones (dopamine, sérotonine), qui provoque un pic de désir et un sentiment d’euphorie. C’est ce que l’experte nomme le "désir spontané" : il suffit de penser à son ou sa partenaire, ou de le/la voir pour avoir envie de faire l’amour.

Vous venez d’emménager ensemble ou de vous marier

Tracey Cox prévient : il est fort probable qu’un emménagement ensemble provoque une baisse de régime des relations sexuelles. Mais cela est parfaitement normal !

Quand on vit avec son ou sa partenaire, il n’est plus possible de cacher toutes les petites habitudes que vous souhaitiez jusqu’ici garder rien que pour vous, de peur que son désir pour vous s’étiole. Le couple entre alors dans une intimité différente, moins centrée sur le désir sexuel, mais sur la relation elle-même. Le manque de temps, le stress et le quotidien peuvent aussi interférer avec la fréquence des relations intimes.

Tracey Cox conseille de se laisser quelques mois après l’emménagement ou le mariage pour se réadapter, "puis de viser la même quantité de sexe" qu’avant. "Vous n'y arriverez probablement pas, mais si vous vous contentez d'un cran ou deux en dessous, vous vous en sortirez très bien." Elle conseille ainsi de se fixer des "créneaux sexe" avec son ou sa partenaire, et pourquoi pas de créer un "bocal à sexe". "Sur une feuille de papier, écrivez chacun 10 choses que vous aimeriez essayer. Déchirez-les en plusieurs points, pliez-les et mettez-les tous dans un bocal. Choisissez-en une par semaine pour l'essayer."

Vous êtes de jeunes parents

La parentalité est le plus souvent une épreuve pour un couple : on apprend à devenir une famille, on manque de sommeil. Il y a moins de spontanéité, moins d’intimité et de liberté pour chacun des partenaires.

Cela a une influence évidente sur la libido, qui peut aussi être mise à mal par l’accouchement. "La plupart des couples n'ont pas de rapports sexuels du tout pendant les sept semaines qui suivent la naissance. Beaucoup ne commencent que trois mois plus tard, d'autres attendent jusqu'à un an", souligne l’experte. Selon elle toutefois, la plupart des couples reprennent la fréquence des rapports sexuels qu’ils avaient au milieu de la grossesse environ quatre mois après la naissance. "Six mois après la naissance, la plupart des jeunes parents ont des rapports trois à cinq fois par mois."

Il ne faut cependant pas se mettre la pression, ni en faire ressentir à son ou sa partenaire. Retrouver l’envie de faire l’amour peut prendre du temps quand on devient parent.

Vous êtes ensemble depuis plusieurs années

Quand on est ensemble depuis un certain temps, la fréquence idéale est une fois par semaine. "Mais une fois tous les quinze jours fait le bonheur de nombreux couples de longue date", rassure Tracey Cox.

Les couples ensemble depuis des décennies ont nécessairement moins de rapports qu’au début de leur relation. Cela ne signifie pas qu’ils ne se désirent plus. Leur relation a simplement évolué et que le facteur de nouveauté s’est estompé. Des facteurs comme des l'âge, les enfants et la durée de la relation influencent aussi considérablement la fréquence des relations intimes.

Tracey Cox rappelle simplement que la bonne quantité de sexe pour chaque couple est très subjective. Il n’existe pas de norme en matière de sexe : si avoir peu de rapports vous convient, à votre partenaire et vous, alors vous êtes sur la bonne fréquence. Si cette faible fréquence rend l’un de vous malheureux, n’hésitez pas à aller consulter. Vous pouvez aussi, si vous le souhaitez, sortir de votre zone de confort. "Soyez aventureux et enjoué. Osez, osez ! Au début, vous vous sentirez gêné de sortir de votre zone de confort sexuel. Mais vous serez de plus en plus courageux au fur et à mesure", affirme l’experte.

Vous êtes un couple de seniors

Lorsqu’on est une femme de cinquante ans ou plus, la ménopause devient une épreuve pour la vie sexuelle. La sécheresse vaginale peut occasionner des rapports douloureux et la chute des hormones peut saper la libido. Cela a nécessairement un impact sur la vie sexuelle d’un couple. D’autant que les partenaires sont aussi parfois confrontés à des problèmes de santé associés au vieillissement. La fatigue, le mal de dos, de hanches et aux genoux, mais aussi les érections moins fiables et la perte générale de désir sont courants.

Pour les couples plus âgés, faire l’amour résulte alors souvent d'un compromis entre ce qui est le mieux (des rapports sexuels réguliers), ce qui est physiquement possible, la satisfaction de la relation et le plaisir que vous éprouvez à faire l'amour. La fréquence peut donc varier de une fois par semaine à une fois tous les deux mois. "Plus vous faites l'amour régulièrement, plus vos organes génitaux sont en bonne santé. Comme les autres muscles de notre corps, ils ont besoin d'exercice", souligne Tracey Cox. L’experte recommande par ailleurs d’utiliser du lubrifiant pour chaque activité sexuelle et, si vous en avez envie, d’utiliser des sextoys. "Ils sont la solution à de nombreux problèmes. Ils vous aident à rester sexuel si vous êtes célibataire, à résoudre les problèmes d'érection et à répondre au besoin d'une stimulation accrue si la sensibilité a diminué."

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES