• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Polyphénols

Neurodégénérescence : préserver son cerveau grâce au régime méditerranéen

À long terme, les régimes méditerranéens classique ou vert permettraient de réduire les lésions du cerveau et d’éviter l’atrophie cérébrale. 

Neurodégénérescence : préserver son cerveau grâce au régime méditerranéen Aamulya/istock


  • Publié le 16.01.2022 à 10h30
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Les régimes méditerranéens classique et vert permettraient de lutter contre l’atrophie cérébrale.
  • En parallèle d’une alimentation équilibrée, les chercheurs recommandent la pratique d’une activité physique régulière.

Réduction du risque de certains cancers et maladies cardio-vasculaires, ralentissement du processus de vieillissement cellulaire, prévention de l’obésité… La liste des bienfaits du régime méditerranéen est longue et elle pourrait encore s’allonger. Selon une nouvelle étude publiée dans la revue The American Journal of Clinical Nutrition, ce type d’alimentation ralentirait l'atrophie cérébrale chez les personnes âgées. Pour rappel, l'atrophie cérébrale correspond à une diminution de la taille du cerveau, en totalité ou en partie, qui peut engendrer des troubles neurologiques. Elle est impliquée dans la maladie d’Alzheimer, lorsqu'elle touche les zones de la mémoire.

Des aliments riches en polyphénols

Selon les chercheurs, le "régime méditerranéen vert" limiterait le vieillissement du cerveau. Le régime méditerranéen classique peut être défini comme une cuisine basée sur des produits réputés bons pour l’organisme, tels que l’huile d’olive, les fruits, les légumes ou les légumineuses. Les plats de ce régime méditerranéen peuvent être riches mais sont équilibrés. Le régime méditerranéen dit "vert" est davantage composé d’aliments riches en polyphénols, un type de micronutriment naturellement présent dans certains aliments, comme le thé vert ou noir, le soja, les fruits rouges ou le raisin, qui réduiraient l'inflammation dans le cerveau.

Un régime méditerranéen et trois à quatre tasses de thé

Pour parvenir à leurs conclusions, les scientifiques ont mené un essai clinique auprès de 284 personnes, âgées de 31 à 82 ans. Les participants ont été répartis en trois groupes. Le premier devait adopter une alimentation saine, les deux autres devaient suivre respectivement le régime méditerranéen classique et celui dit "vert", notamment plus faible en viande rouge et transformée. En parallèle, ces derniers devaient aussi consommer des noix et trois à quatre tasses de thé vert par jour. 

Une amélioration des lésions cérébrales liées à l’âge

Pour évaluer les effets de l’alimentation sur le cerveau des patients, les chercheurs ont demandé à tous les participants de faire une IRM cérébrale complète avant et après l'étude. Ils ont découvert que les patients ayant suivi le régime méditerranéen classique ou vert avaient moins de lésions cérébrales liées à l'âge après l'étude. Cette conséquence était encore plus prononcée chez ceux ayant suivi le régime méditerranéen vert et les patients âgés de 50 ans et plus. 

Un moyen préventif pour lutter contre la neurodégénérescence

"L'association bénéfique entre le régime méditerranéen vert et la neurodégénérescence liée à l'âge pourrait s'expliquer en partie par l'abondance de polyphénols dans les sources alimentaires à base de plantes qui contiennent des métabolites antioxydants et anti-inflammatoires. Nos résultats pourraient suggérer une voie simple, sûre et prometteuse pour ralentir la neurodégénérescence liée à l'âge en adhérant à un régime méditerranéen vert", ont conclu les auteurs de l'étude. 

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES