• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Côté obscur

Comment l’ennui peut conduire à être méchant… et même sadique !

Lorsque certaines personnes s’ennuient, elles se comporteraient de manière plus sadique et prendraient un malin plaisir à blesser ou à faire du mal aux autres.

Comment l’ennui peut conduire à être méchant… et même sadique ! Sviatlana Lazarenka/iStock


  • Publié le 19.01.2022 à 19h30
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • S’ennuyer pourrait favoriser la survenue de comportements sadiques.

Stimuler la créativité, favoriser la concentration et la productivité, se reconnecter à soi… Ces dernières années, plusieurs recherches ont montré les bienfaits de l’ennui. Mais le désœuvrement, qui a toujours eu mauvaise presse, a également un côté obscur. Selon une étude publiée dans la revue Journal of Personality and Social Psychology, ne rien faire pourrait conduire à des comportements sadiques.

Pour parvenir à cette conclusion, des chercheurs de l’université d’Aarhus, au Danemark, ont analysé 9 travaux, qui incluent au total 1.780 personnes. Une des recherches examinées a été réalisée à l'aide de tests la personnalité et de questionnaires sur l’ennui. Les scientifiques ont également examiné des études menées sur des militaires, des adultes physiquement ou verbalement violents avec des enfants et sur des "trolls", à savoir des personnes qui publient, souvent par provocation, des messages tendancieux afin de susciter une polémique.

Un lien entre l’ennui et le sadisme

Les scientifiques ont constaté que les comportements sadiques étaient plus prononcés chez les personnes ayant tendance à s’ennuyer souvent. En clair, l’ennui pourrait conduire certains à insulter, intimider, humilier ou blesser physiquement d’autres personnes. Ce lien entre le désœuvrement et les marques de sadisme "se généralise à une variété de contextes sociétaux importants, y compris le trolling, le sadisme dans l'armée, le comportement sadique des parents et les fantasmes sadiques", ont précisé les auteurs de l’étude.

"Lorsqu’une alternative au sadisme a été proposée aux participants, l'ennui a déclenché un comportement sadique uniquement chez les individus ayant une disposition élevée au sadisme. Mais quand aucune alternative n’a été proposée, l'ennui a conduit à un comportement sadique même chez les individus ayant une faible disposition au sadisme", peut-on lire dans les résultats.

Après leur analyse, les chercheurs ont tiré une conclusion. D’après eux, l’ennui serait un facteur déclencheur de comportements sadiques. Le fait d’être méchant envers les autres pourrait permettre aux personnes sadiques d’atténuer les sentiments négatifs liés à l’ennui. Ils en ont conclu qu’il serait préférable de trouver des occupations pour éviter de s’ennuyer et de se comporter de manière sadique.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES