• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Geste altruiste

Comment faire un don de moelle osseuse pour sauver le petit Joseph ?

Confondu à tort avec un don de moelle épinière, le don de moelle osseuse se fait par prélèvement sanguin dans la majorité des cas. Alors que l’Agence de la biomédecine recherche actuellement des profils masculins entre 18 et 35 ans, on fait le point sur ce don qui peut sauver des patients atteints d’une maladie grave du sang.

Comment faire un don de moelle osseuse pour sauver le petit Joseph ?  Cylonphoto/iStock


  • Publié le 22.01.2022 à 11h30
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Au 31 mars 2020, 321 121 personnes étaient inscrites au registre de don de moelle osseuse en France.
  • Il manque actuellement 20 000 donneurs, majoritairement des hommes jeunes.
  • 70% des personnes prélevées pour des patients nationaux sont des hommes. Or le registre national des donneurs volontaires de moelle osseuse ne compte que 36% d'hommes.

C’est un appel déchirant que vous avez peut-être vu passer dans les médias ou sur les réseaux sociaux : celui de Katinka Rambert-Cadré, maman du petit Joseph, 3 ans et demi. Atteint d’une leucémie aigüe lymphoblastique, le petit garçon est en attente désespérée d’une greffe de moelle osseuse. Riche en cellules souches hématopoïétiques, la moelle osseuse est le lieu où sont renouvelées les cellules sanguines. Un don permettra à Joseph de reconstituer sa moelle osseuse, qui ne fonctionne plus.

"L’enjeu pour nous, c’est de trouver un donneur compatible avec notre fils. Les chances sont de 1 sur 1 million", explique Katinka Rambert-Cadré, qui a lancé un appel national auprès des médias pour inciter les gens à s’inscrire.

Car l’Agence de la biomédecine, qui gère les dons de moelle osseuse, cherche désespérément des donneurs, et en particulier des hommes jeunes, entre 18 et 35 ans. Interrogée par FranceInfo, Catherine Faucher, médecin hématologue, responsable du pôle prélèvement et greffe de Cellules souches hématopoïétiques (CSH) à l'Agence de la biomédecine, explique que les greffons issus de ces profils jeunes "sont plus riches en cellules souches hématopoïétiques". De plus rappelle-t-elle, "ce sont quasi exclusivement des hommes dont nous avons besoin, car à l'heure actuelle, c'est une très grande majorité de femmes qui sont inscrites sur le fichier. Or, toutes les grossesses donnent lieu à la fabrication d'anticorps anti-HLA. C'est naturel de développer cela à chaque grossesse. Et donc, lorsque l'on utilise un donneur homme qui n'a pas ses anticorps anti-HLA, le greffon est mieux toléré sur le plan immunologique chez les patients".

Qui peut faire un don de moelle osseuse ?

Pour pouvoir faire un don de moelle osseuse, il faut être âgé de 18 à 35 ans au moment de l’inscription. Il est toutefois possible de rester inscrit sur le registre des donneurs, et donc de faire un don, jusqu’à 60 ans. Il faut être en bonne santé, ne pas être positif à la Covid-19 et répondre à un questionnaire médical. Une fois le dossier validé, il faut se soumettre à un prélèvement sanguin ou salivaire pour établir sa "carte d’identité biologique". Celle-ci permet de vérifier sa compatibilité avec un patient. En cas de compatibilité avec un patient en attente d’une greffe, on est recontacté dans les trois mois avant la date de prélèvement.

Qui a besoin d’un don ?

Les patients souffrant d’une maladie grave du sang, adultes et enfants. Ils souffrent de leucémies, mais aussi d’aplasies médullaires, de maladies métaboliques ou génétiques (déficit immunitaire, adrénoleucodystrophie, myélodysplasie, anémie de Fanconi…), qui occasionnent un dysfonctionnement de leur moelle osseuse.

En quoi consiste le prélèvement de moelle osseuse ?

À ne pas confondre avec le don de moelle épinière, le don de moelle osseuse se fait actuellement par deux méthodes de prélèvement. Chacune permet de recueillir un type de greffon différent correspondant aux besoins du patient. Dans 80 % des cas, il s’agit d’un prélèvement sanguin. Cette méthode, appelée cytaphérèse, est précédée de la prise d’un médicament quelques jours avant pour stimuler la production des cellules de la moelle osseuse et à les faire passer des os vers le sang. Le prélèvement dure environ 4 heures.

Il est aussi possible que le prélèvement soit réalisé par ponction des os du bassin. Il s’agit de prélever des cellules de la moelle osseuse directement dans l’os du bassin, avec leur milieu environnant. Il faut alors être pris en charge 48 heures à l’hôpital. Aucun de ces deux prélèvements n’entraîne de risque pour le donneur.

Une fois le prélèvement effectué, les cellules de moelle osseuse sont acheminées jusqu’au patient et elles lui sont transfusées dans les 12 à 36 heures.

Je veux donner ma moelle osseuse : comment ça se passe ?

Si vous souhaitez donner votre moelle osseuse, rendez-vous sur le site dondemoelleosseuse.fr pour y remplir un rapide questionnaire de santé. Si celui-ci est validé par l’Agence de la biomédecine, vous pourrez faire votre demande d’inscription au registre national des donneurs de moelle osseuse.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES