• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Fumer avant la puberté

Tabagisme précoce : ses conséquences traversent les générations

Les femmes dont les grands-pères ou arrières-grands-pères ont fumé avant leur puberté ont des taux de graisse corporelle plus élevés que la moyenne. 

 Tabagisme précoce : ses conséquences traversent les générations AntonioGuillem/istock


  • Publié le 22.01.2022 à 17h00
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Les conséquences du tabac ne touchent pas seulement la personne fumeuse, mais aussi ses descendants.
  • En France, la première cigarette est fumée à 14 ans, en moyenne.
  • Un fumeur pèse entre 4 et 5 kilos de moins, par rapport à un non-fumeur.

Le tabagisme passif n’est pas le seul danger pour l’entourage des fumeurs. Le tabac a des conséquences sur la descendance des hommes fumeurs. Selon une étude parue dans Scientific Reports, le taux de graisse corporelle des femmes est plus important lorsque leurs aïeux ont été des fumeurs précoces. Des recherches précédentes, réalisées sur des modèles animaux, ont démontré que l'exposition des mâles à certains produits chimiques avant qu’ils ne se reproduisent peut avoir des effets sur leur progéniture. Dans cette étude, les scientifiques ont voulu vérifier cette hypothèse sur le tabac. 

Les femmes subissent les conséquences du tabagisme de leurs ancêtres 

Dans des travaux parus en 2014, l’équipe a découvert que si un père commençait à fumer régulièrement avant d'atteindre la puberté, soit avant 11 ans, alors ses fils avaient plus de graisse corporelle que la moyenne, mais pas ses filles. Cette fois, les auteurs, des chercheurs de l’université de Bristol, au Royaume-Uni, se sont intéressés aux générations précédentes soit les grands-pères et les arrières-grands-pères. Ils se sont appuyés sur une base de données, appelée "Enfants des années 1990". Elle suit l’état de santé de personnes nées en 1990, ainsi que celui des membres de leur famille. Au total, cela leur a permis d’obtenir des informations médicales sur plus de 14 000 personnes. Les scientifiques anglais constatent que le taux de graisse corporelle est plus élevé chez les femmes dont les grands-pères ou arrière-grands-pères paternels ont commencé à fumer avant l'âge de 13 ans par rapport à celles dont les ancêtres ont commencé à fumer plus tard dans l'enfance (13 à 16 ans). Ce n’était pas le cas lorsque les descendants étaient des hommes. 

Le tabac fait grossir !

"Cette recherche nous fournit deux résultats importants, résume Jean Golding, l’auteur principal de l’étude. Premièrement, avant la puberté, l'exposition d'un garçon à des substances peut avoir un effet sur les générations qui le suivent. Deuxièmement, l'une des raisons pour lesquelles les enfants deviennent obèses n'est peut-être pas tant liée à leur régime alimentaire et à leur exercice physique actuels qu'au mode de vie de leurs ancêtres ou à la persistance de facteurs de risque au fil des ans." D’autant que les liens entre le tabac et l’obésité ont déjà été prouvés. En 2011, des chercheurs de l’université de Lausanne ont montré que les fumeurs ont plus de graisse abdominale que les non-fumeurs, même si leur poids est souvent inférieur. À mesure que la consommation de tabac augmente, le risque de prise de poids devient plus élevé. "Les 'gros' fumeurs (c’est-à-dire les fumeurs qui fument plus de 25 cigarettes par jour) ont un poids plus élevé que les fumeurs qui fument une quantité moindre", précisent les auteurs. Selon eux, leur mode de vie pourrait être une explication : les fumeurs sont généralement plus sédentaires, mangent moins sainement et consomment plus d’alcool, par rapport aux non-fumeurs. 

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES