• CONTACT

QUESTION D'ACTU

Cancérologie

Les statines pourraient ralentir les métastases

Les statines, des médicaments prescrits aux patients souffrant d'excès de cholestérol, pourraient aussi arrêter la prolifération des métastases. 

Les statines pourraient ralentir les métastases designer491/istock


  • Publié le 01.03.2022 à 13h40
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Parfois, le développement du cancer de façon métastatique intervient au début de la maladie, quand la tumeur est petite et n’a pas été diagnostiquée.
  • Le gène MACC1 favoriserait la prolifération des métastases de 20 tumeurs, notamment celles du cancer de l'estomac, du foie et du sein.

En France, 382 000 nouveaux cancers ont été diagnostiqués en 2018, selon Santé publique France. La même année, toujours selon cet organisme, 157 000 personnes en seraient décédées. Souvent, ces morts ne sont pas attribuées à la tumeur primaire du cancer mais aux métastases. Celles-ci sont formées par les cellules cancéreuses issues de la première tumeur. Actuellement, beaucoup de scientifiques travaillent sur la façon de traiter ces métastases pour, in fine, guérir les patients. Et la recherche vient d’avance. Selon une étude publiée dans la revue Clinical and Translational Medicine, la prise de statines, des médicaments normalement prescrits aux patients atteints de cholestérol, pourraient réduire voire arrêter la prolifération de ces métastases. 

Le gène MACC1 favorise le développement métastatique

On parle de cancer métastatique quand le cancer initialement développé par un individu se propage dans une autre partie de son corps. Par exemple, s’il y a des métastases du cancer du côlon sur le foie, il s’agit d’un cancer du côlon métastatique et non pas d’un cancer du foie. Le professeur Ulrike Stein - qui a participé à la nouvelle étude - et son équipe avaient déjà travaillé sur le cancer du côlon. Il y a plus de dix ans, ils avaient découvert que le gène MACC1 favorisait le développement métastatique de cette maladie. En effet, d’après les chercheurs, quand il est identifié dans les cellules cancéreuses, celles-ci se propagent plus facilement dans le corps. "De nombreux types de cancers ne se propagent que chez les patients présentant une expression élevée de MACC1", explique Ulrike Stein. 

Les statines suppriment la formation des tumeurs et des métastases

Depuis cette découverte, ils ont poursuivi leurs recherches afin de trouver un inhibiteur de MACC1, c’est-à-dire un élément capable de bloquer la progression des métastases dans l’organisme. Après différents essais, ils ont enfin un élément de réponse : les statines. Lors de leurs expériences, ils en ont administré à des souris génétiquement modifiées pour avoir une forte présence du gène MACC1. Résultats : la formation des tumeurs et des métastases a été quasiment supprimée chez tous ces rongeurs. "Ce qui est particulièrement positif, c'est que cela s’est poursuivi chez les animaux même lorsque nous avons réduit la dose", poursuit Ulrike Stein. Ainsi, selon son équipe, ces médicaments contre le cholestérol stoppent l’action de MACC1 dans les cellules tumorales et arrêtent la prolifération des métastases. 

Des résultats à confirmer chez l’Homme


Pour tenter d’évaluer l’impact des statines sur les humains, les chercheurs ont analysé les données de plus de 300 000 patients qui en prenaient régulièrement. Là aussi, l’observation est très positive : "Ils n'avaient que la moitié de l'incidence du cancer par rapport à la population générale", assure Robert Preißner, l’un des auteurs de l’étude. Néanmoins, ce résultat ne vaut pas preuve scientifique… Et les chercheurs rappellent que "nous n'en sommes encore qu'au tout début. (...) Nous ne pouvons donc pas directement transférer ses résultats" à l’humain. À cette fin, des essais cliniques sur l’Homme devraient être menés dans le futur. En attendant, les chercheurs déconseillent de prendre des statines à titre préventif sans en parler, en amont, avec son médecin.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES