• CONTACT

QUESTION D'ACTU

Santé cardiaque

Covid-19 : des effets cardiovasculaires à long terme ?

Les personnes qui ont eu la Covid-19 seraient exposées à un risque plus élevé de complications cardiovasculaires dans les mois qui suivent l’infection. 

Covid-19 : des effets cardiovasculaires à long terme ? andriano_cz/istock


  • Publié le 06.03.2022 à 17h00
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Plus de 440 millions de personnes dans le monde ont été infectées par le virus depuis le début de la pandémie.
  • Selon les auteurs, le virus a contribué à l’apparition de 15 millions de nouveaux cas de maladie cardiovasculaire à travers le monde.
  • L’étude n’inclut pas de données concernant les variants delta et omicron.

Les vagues de Covid-19 se succèdent, les variants s’enchaînent et le nombre de personnes ayant contracté la maladie une ou plusieurs fois augmente. Dans les formes légères, les symptômes passent rapidement. Mais des chercheurs se sont intéressés aux effets, parfois non ressentis, de la Covid-19 à long terme. Dans la revue spécialisée Nature Medicine, une équipe de scientifiques de l’école de médecine de l’université de Washington explique comment le virus peut affecter le sytème cardiovasculaire plusieurs mois après l’infection. 

Un pourcentage a priori faible 

Les chercheurs ont analysé des dossiers médicaux anonymisés, rassemblés dans une base de données américaine. Au total, les informations de plus de 150 000 personnes, infectées par la Covid-19 entre le 1er mars 2020 et le 15 janvier 2021 ont été retenues. "Très peu de participants à l'étude ont été vaccinés avant de développer la Covid-19, car les vaccins n’étaient pas proposés à grande échelle au moment de l’inscription", précisent les auteurs. À l’aide d’une modélisation statistique, les scientifiques américains ont comparé les informations cardiovasculaires de ce groupe de participants avec celles de personnes n’ayant pas été infectées par le virus. Les maladies cardiaques, y compris l'insuffisance cardiaque, étaient plus fréquentes dans le groupe de personnes contaminées en comparaison à l’autre : la différence était de 4%. "Certaines personnes peuvent penser que 4% est un petit nombre, mais ce n'est pas le cas, compte tenu de l'ampleur de la pandémie", commente Ziyad Al-Aly, l’auteur principal de cette recherche. "Cela représente environ trois millions de personnes aux États-Unis qui ont souffert de complications cardiovasculaires à cause de la Covid-19." Par rapport à celles des groupes témoins sans aucune infection, les personnes qui ont contracté le virus étaient 72 % plus susceptibles de souffrir d'une maladie coronarienne, 63 % plus à risque d'avoir une crise cardiaque et 52 % plus susceptibles de subir un accident vasculaire cérébral. Selon les scientifiques, ces complications cardiovasculaires peuvent prendre différentes formes : une perturbation du rythme cardiaque, une inflammation du cœur, des caillots sanguins, un accident vasculaire cérébral, une maladie coronarienne, une crise cardiaque, une insuffisance cardiaque ou même la mort. "De tels problèmes surviennent même chez des individus auparavant en bonne santé et chez ceux qui ont fait des formes légères", signalent les auteurs. 

Des complications à vie 

Pour les auteurs, ces résultats sont inquiétants. "Ce que nous voyons n'est pas bon, constat Ziyad Al-Aly. La Covid-19 peut entraîner de graves complications cardiovasculaires voire la mort. Le cœur ne se régénère pas ou ne se répare pas facilement après une lésion cardiaque. Ce sont des maladies qui affecteront les gens toute leur vie." C’est pourquoi il estime primordial que les professionnels de santé portent une attention particulière à la santé cardiaque des personnes infectées par le virus, notamment celles qui étaient déjà à risque avant leur infection. 

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES