• CONTACT

QUESTION D'ACTU

Addictologie

Les ados qui vapotent basculent plus facilement vers le cannabis

Les jeunes qui fument régulièrement la cigarette électronique ont plus de risques de finir par consommer du cannabis. 

Les ados qui vapotent basculent plus facilement vers le cannabis licsiren / istock.


  • Publié le 18.03.2022 à 20h00
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • En 2020, 37,4% des adultes de l'Hexagone déclaraient avoir déjà expérimenté la cigarette électronique.
  • 4,3% des Français vapotent quotidiennement.

Selon une nouvelle étude, les jeunes qui vapotent peuvent plus facilement tomber dans la consommation de cannabis, surtout lorsqu’ils souffrent de troubles mentaux.

Prévalence

La recherche, qui a été publiée dans l'American Journal of Preventive Medicine, a analysé pendant quatre ans les données de santé de milliers d’adolescents américains âgés de 12 à 17 ans, ainsi que leurs habitudes de consommation de cigarette electronique et/ou de cannabis. Aucun des jeunes ne fumaient de l’herbe au début de l’expérience.  

Après avoir recoupé tous les éléments, les chercheurs ont constaté que la consommation de cannabis était beaucoup plus fréquente chez les adolescents qui utilisaient des e-cigarettes que chez ceux qui ne vapotaient pas. Parmi ceux qui vapotaient, la prévalence de la consommation de cannabis était de 13,8% à la deuxième année de l'étude, de 9,7% à la troisième année et de... 26,3% à la quatrième année ! En revanche, parmi ceux qui n’utilisaient jamais d'e-cigarettes, la prévalence de la consommation de cannabis était de 2,2% à la deuxième année de l’expérience, de 2,4% à la troisième année et de 2,9% à la quatrième année.

Santé mentale

Les scientifiques ont également constaté que la consommation de cannabis était plus fréquente chez les participants qui avaient de graves problèmes de santé mentale. "Les soucis psychiatriques sont généralement associés à des niveaux plus élevés de consommation de tabac et de cannabis, donc notre hypothèse était que les utilisateurs d'e-cigarettes avec des problèmes de santé mentale allaient être plus susceptibles de commencer à consommer du cannabis par rapport aux autres", a déclaré le directeur de l’étude, Jidong Huang. "Mais ce que nous avons découvert, c'est que l’entrée dans la consommation de cannabis dépendait du type de problème mental dont souffrait la personne", précise-t-il.

Ainsi, les vapoteurs atteints de problèmes de santé mentale "extériorisés", comme par exemple des pulsions de violence ou des comportements à risque, basculaient plus facilement vers le cannabis que les vapoteurs souffrant de maux psychiatriques "intériorisés", telles que l’anxiété ou la dépression.



Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES