• CONTACT

QUESTION D'ACTU

Alimentation

Ostéoporose : les bienfaits des pruneaux contre les fractures

Consommer quotidiennement des pruneaux permettrait de prévenir la perte osseuse au niveau des hanches et protégerait du risque de fracture. 

Ostéoporose : les bienfaits des pruneaux contre les fractures Julio Ricco/istock


  • Publié le 30.03.2022 à 09h00
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Le pruneau est le fruit séché d’une variété particulière de prune, issue du prunier d’Ente.
  • Il est très riche en fibres, en vitamines et en anti-oxydants.
  • Selon les auteurs, il s’agit du plus grand essai clinique sur le sujet.

En France, les pruneaux d’Agen sont les plus célèbres, aux États-Unis, ce sont ceux de Californie qui sont renommés dans le pays. Au-delà de leur interêt gustatif, ces fruits séchés sont aussi consommés pour leurs bienfaits sur la santé. Récemment, des chercheurs de l'Université d'État de Pennsylvanie ont découvert que la consommation quotidienne de pruneaux préservait la densité minérale osseuse au niveau des hanches et protégeait du risque accru de fracture chez les femmes ménopausées. Leurs résultats sont parus dans Advances in Nutrition. 

Une protection contre la perte osseuse 

Pour observer les effets de ces fruits séchés, ils ont rassemblé un échantillon de 235 femmes ménopausées. Une partie d’entre elles a consommé 50 grammes de pruneaux par jour, soit entre 5 et 6 fruits, le reste représentait le groupe témoin, et n’a pas mangé de pruneaux pendant l’étude, soit douze mois. Selon leurs conclusions, les femmes mangeant 50 grammes de pruneaux par jour conservait une bonne densité minérale osseuse, alors que celles qui n’en consommaient pas avaient des pertes osseuses importantes au niveau des hanches. Dans ce groupe témoin, le risque de fracture de la hanche a augmenté par rapport au groupe des consommatrices de pruneaux. 

Quelles sont les conséquences de la perte de densité minérale osseuse ? 

La densité minérale osseuse diminue rapidement après la ménopause, ce qui rend les femmes de plus de 50 ans plus susceptibles de subir des fractures de la hanche. Ces dernières peuvent entrainer des hospitalisations, mais plus globalement, elles ont un impact sur la qualité de vie, qui s’en retrouve diminuée, avec une perte d'indépendance et parfois une espérance de vie raccourcie. 

Une alternative thérapeutique ? 

Selon les auteurs de cette étude, les pruneaux pourrait devenir une "option thérapeutique alimentaire" pour protéger la santé osseuse des femmes ménopausées. "Nos données démontrent que la consommation de pruneaux permet de protéger les hanches de la perte osseuse après la ménopause, poursuit Mary Jane De Souza, autrice principale de cette étude. Ils peuvent être particulièrement précieux pour les femmes ménopausées qui ne peuvent pas suivre de traitement pharmacologique pour lutter contre la perte osseuse et qui ont besoin d'une stratégie alternative." Pour Andrea N. Giancoli, co-autrice, l’avantage des pruneaux est qu’ils sont facile à trouver, et à inclure dans l’alimentation: ils peuvent être mangés en dessert, dans des salades, des plats salés, des smoothies, etc. "La saveur naturellement sucrée des pruneaux en fait un ingrédient polyvalent ou une collation pratique pour tout le monde", conclut-elle. 

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES