• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Journée mondiale

Lupus : tout comprendre à cette maladie auto-immune chronique

Le lupus est une maladie rare aux manifestations diverses. Caractérisée par des lésions cutanées, elle peut toucher différents organes. Des traitements permettent de la stabiliser. 

Lupus : tout comprendre à cette maladie auto-immune chronique  Srisakorn/istock


  • Publié le 12.05.2022 à 15h00
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Lupus signifie loup en latin, car les lésions du visage peuvent être comparées à des morsures de loup.
  • La pathologie appartient à la catégorie des connectivites : des maladies systémiques qui touchent plusieurs organes.
  • Entre 20 000 et 40 000 personnes sont concernées en France.

C’est une "affection chronique de la peau caractérisée par l'infiltration du derme par des foyers tuberculeux juxtaposés, ou lupomes", selon Le Larousse. Le lupus érythémateux est une maladie auto-immune, qui peut être chronique ou disséminée. Dans le premier cas, elle touche surtout la peau, dans le second cas, plusieurs organes sont atteints.  

Comment se manifeste le lupus ? 

Selon les personnes, la maladie peut se manifester de différentes manières. "Le symptôme le plus évocateur du lupus érythémateux disséminé est une éruption cutanée au niveau du visage, apparaissant lors d’une poussée de la maladie", précise l’Assurance maladie. Elle prend la forme de plaques rouges, concentrées sur les zones de la peau exposées au soleil. "Elles prennent l’aspect d'un masque en forme d’ailes de papillon, autour des yeux, sur le nez et les pommettes. Elles peuvent s’accompagner d’un œdème (gonflement de la peau) plus ou moins marqué, notamment sur les paupières, gênant l'ouverture des yeux", ajoute l’organisme.

Mais la maladie peut aussi toucher les articulations et certains organes, notamment les reins ou le cœur. Ainsi, 80% des personnes concernées souffrent de douleurs articulaires, et souvent dès le début du lupus. Elles peuvent se manifester dans les doigts, les poignets, les chevilles ou encore les genoux. Chez certaines personnes, la pathologie peut toucher les reins : elle atteint les glomérules rénaux, qui ont un rôle de filtre dans l’organisme et peut évoluer en maladie rénale chronique. Le lupus peut aussi entraîner des symptômes cardiaques ou respiratoires, comme la toux ou des douleurs thoraciques, voire des troubles neurologiques : maux de tête, épilepsie, troubles dépressifs, etc. 

Quelles sont les causes de la maladie ? 

Le lupus est une maladie auto-immune, c’est-à-dire qu’elle est la conséquence d’un dysfonctionnement du système immunitaire : celui-ci s’attaque à l’organisme. Les causes de ce dérèglement sont multiples. Le lupus pourrait être lié à des facteurs génétiques, environnementaux mais aussi hormonaux, car la maladie se déclare à 90% chez des femmes en âge de procréer. Selon l’Assurance maladie, les rayons UV, le tabac, l’exposition à des virus peuvent aussi contribuer à l’apparition de la pathologie. 

Comment la soigner ?

Il n’est pas possible de guérir complètement du lupus, mais la maladie peut être contrôlée. Comme elle se manifeste par poussée, il y a des phases asymptomatiques. L’objectif des traitements est de les faire durer plus longtemps. "Les phases asymptomatiques peuvent ainsi durer de quelques semaines à quelques années", note l’Assurance maladie. Pour y parvenir, les médecins s’appuient sur différents traitements qui vont contrôler l’inflammation, et éviter la réactivation des symptômes.  

 

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES