• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Réchauffement climatique

Vagues de chaleur : quand les fortes températures peuvent devenir mortelles

Les températures enregistrées dans ces deux États d'Asie dépassent d'ores et déjà les niveaux supportables par l'être humain. 

Vagues de chaleur : quand les fortes températures peuvent devenir mortelles SUNG YOON JO/istock


  • Publié le 13.05.2022 à 09h00
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Le nord de l’Inde, le Bangladesh et le sud du Pakistan sont les régions qui seront les plus touchées par le réchauffement climatique, selon différentes études.
  • Selon l’AFP, plus de 6 500 personnes sont décédées à cause des vagues de chaleur en Inde depuis 2010.

Le printemps 2022 est celui de tous les extrêmes dans le Sud-Est de l’Asie. En Inde et au Pakistan, le thermomètre enchaîne les records. Le 30 avril, les températures étaient comprises entre 46 et 47°C. Mercredi 11 mai, le thermomètre a franchi la barre des 50°C. Or, dans ces deux pays, la météo est aussi caractérisée par un taux élevé d’humidité. Combiné à la chaleur, il peut devenir fatal. 

Qu'est-ce que la température humide ?

En janvier dernier, des chercheurs de l’université de Penn State se sont justement intéressés aux températures maximales supportables par les humains. Ils ont constaté que le seuil admis jusqu’à présente était en réalité trop élevé. Parus dans Journal of Applied Physiology, leurs travaux se concentrent sur le "thermomètre humide", indiqué par le sigle Tw : "La température humide est lue par un thermomètre doté d’une mèche humide sur son bulbe", précisent-ils. L’humidité et le mouvement de l’air ont un impact sur la mesure obtenue. "Elle représente une température humide à laquelle l'air est saturé et retient autant d'humidité que possible sous forme de vapeur d'eau, et à laquelle la sueur d'une personne ne s'évapore pas", ajoutent les auteurs. La communauté scientifique établit la température humide maximale à 35°Tw, ce qui signifie qu’à partir de ce seuil, les êtres humains ne peuvent plus réguler leur température corporelle, et sont exposés à un risque élevé de coup de chaleur, voire de décès. Dans leurs travaux, ils démontrent que ce seuil est en réalité de 31°Tw voire 28°Tw.

Des effets, même sur les personnes jeunes et en bonne santé  

Pour parvenir à ce constat, ils ont recruté 24 personnes âgées de 18 à 34 ans. Toutes ont réalisé des test d’effort dans des conditions de température et d’humidité variables : les participants devaient marcher ou pédaler lentement. Ils se sont arrêtés lorsque les conditions ne leur permettaient plus d'avancer. Après avoir analysé leurs données, les chercheurs ont découvert que les températures critiques variaient de 25° à 28° dans des environnements chauds et secs et de 30° à 31° dans des environnements chauds et humides. "Nos résultats suggèrent que dans les régions humides du monde, nous devrions commencer à nous inquiéter - même pour les personnes jeunes et en bonne santé - lorsqu'il fait plus de 31 degrés de température humide", indique W. Larry Kenney, auteur principal de l’étude. Or, la température humide a déjà dépassé les 35°Tw pendant plusieurs jours dans la ville pakistanaise de Jacobabad. Et ces vagues de chaleur ont déjà des conséquences : dans l’État du Maharashtra en Inde, 25 personnes sont mortes à cause des vagues de chaleur depuis mars. Selon l’Organisation mondiale de la santé entre 2030 et 2050, le changement climatique pourrait entraîner près de 250 000 décès supplémentaires par an dans le monde.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES