• CONTACT

QUESTION D'ACTU

Gynécologie

Britney Spears révèle avoir fait une fausse couche : quels sont les facteurs de risque ?

Après avoir annoncé sa grossesse sur les réseaux sociaux, la célèbre chanteuse de 40 ans a fait une fausse couche. 

Britney Spears révèle avoir fait une fausse couche : quels sont les facteurs de risque ? Britney Spears / Wikipédia.


  • Publié le 15.05.2022 à 09h30
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • La fausse couche est une interruption spontanée de grossesse qui survient au cours des 5 premiers mois.
  • Elle se manifeste par des saignements vaginaux accompagnés de douleurs dans la partie basse du ventre.
  • Ces symptômes doivent conduire à consulter un médecin.

"C'est avec la tristesse la plus profonde que nous devons vous annoncer que nous avons perdu notre bébé miracle au début de la grossesse. C'est un moment dévastateur pour tout parent." La chanteuse Britney Spears vient d’annoncer avoir fait une fausse-couche sur Instagram. "Peut-être aurions-nous dû attendre pour annoncer cette grossesse, mais nous étions trop heureux pour ne pas partager cette nouvelle... Nous sommes reconnaissants de tout votre soutien, mais nous vous demandons de respecter notre vie privée pendant cette période difficile", a-t-elle écrit dans son post.

Pollution, stress, âgé avancé...

Plusieurs facteurs augmentent les risques de faire une fausse-couche chez les femmes, comme l’âge avancé de la mère, sa naissance prématurée, une ou des grossesses antérieures compliquées, une ou des fausses couches précédant la nouvelle gestation, la pollution, le stress ou encore l’endométriose. 

23 millions de fausses couches se produisent chaque année dans le monde, soit environ 15% du total des grossesses, selon un rapport publié dans The Lancet. 10% des femmes feront deux fausses couches au cours de leur vie, et 7% en subiront trois, voire plus.

Pour un abandon de cette expression

Récemment, un collectif français baptisé "Fausse couche, vrai vécu" a demandé l’abandon de cette expression dans une tribune publiée dans Le Monde. "Finissons-en avec l’expression 'faire une fausse couche' qui culpabilise et invisibilise. Parce que rien n’est faux, et que tout est vrai. Parce que nous ne 'faisons pas les fausses couches', mais les subissons. Et que les mots pèsent sur nos esprits, dictent nos pensées et influencent nos actes. Parlons 'd’arrêt naturel de grossesse'. Car c’est bien ce dont il s’agit et ce que nous vivons dans nos corps", a écrit le groupe de femmes engagées.  

Publicité

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES