• CONTACT

QUESTION D'ACTU

Pandémie

Après les confinements, le niveau d'activité physique des enfants en baisse de 13%

Les écoliers n'auraient pas retrouvé après les périodes de confinement le niveau d'activité physique d'avant la pandémie.

Après les confinements, le niveau d'activité physique des enfants en baisse de 13% ~UserGI15613517/iStock


  • Publié le 17.05.2022 à 09h00
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Les écoliers ont perdu 8 minutes par jour d'activité physique après les confinements
  • Au Royaume-Uni, leur niveau d'activité physique est tombé en-dessous des recommandations des services de santé

C'est une étude qui vient confirmer l'impact négatif qu'ont eu sur les jeunes enfants les mesures de confinement adoptées dans de nombreux pays, dont la France, lors des premières vagues de l'épidémie de Covid-19. Des chercheurs de l'université de Bristol ont établi que le niveau d'activité physique d'enfants âgés de 10 à 11 ans avait diminué de 13% au sortir de la période de confinement à la fin de l'année 2021. C'est à dire que ce niveau d'activité physique était tombé en-dessous de celui recommandé& par les services de santé britanniques qui invitent tous les jeunes à participer chaque jour à une heure d'activité physique modérée à vigoureuse.

Un quotidien bouleversé par la pandémie

Si cette étude se focalise sur la situation de près de 400 enfants scolarisés dans des établissements de la région de Bristol et de leurs parents, elle est sans doute révélatrice du changement dans les habitudes quotidiennes des plus jeunes provoqués par la pandémie.

C'est en comparant le temps consacré par ces écoliers -en moyenne 56 minutes par jour- à des activités physiques aux données de près de 1 300 enfants et de leurs parents vivant dans la même zone géographique et recueillies avant la pandémie que les universitaires de Bristol sont parvenus à ce constat. Les 56 minutes représentent 8 minutes de moins d'activité par jour, soit une baisse de 13%. "Il est surprenant de constater à quel point les niveaux d'activité physique des enfants ont chuté après la pandémie, ce qui indique que les habitudes quotidiennes ne sont pas revenues aux niveaux antérieurs à l'issue des périodes de confinement", remarque Russ Jago, auteur principal de ces travaux et lui-même professeur d'activité physique.

Une pratique de l'activité physique détériorée 

En allant davantage dans le détail de cette étude, on voit par ailleurs que les enfants sont devenus moins actifs durant les week-ends que durant la semaine : ils ne pratiquent plus de 48 minutes d'activité physique pendant ces jours-là.

"Toutes ces données démontrent clairement que l'activité physique des enfants s'est détériorée une fois les restrictions levées, ce qui souligne l'importance de comprendre comment ces habitudes changent au fil du temps afin que des interventions appropriées puissent avoir lieu à mesure que la normalité reprend", conclut le Pr Russ Jago.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES