• CONTACT

QUESTION D'ACTU

Maladie psychique

Pourquoi ressasser ses problèmes aggrave la dépression

Lorsque les personnes souffrant d’un trouble dépressif sont pensives et repensent sans cesse à des situations complexes ou aux difficultés qu’ils rencontrent, ils exacerbent les symptômes de la pathologie psychique.

Pourquoi ressasser ses problèmes aggrave la dépression fizkes/iStock


  • Publié le 19.05.2022 à 09h00
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • On estime que près de 8 % des adolescents entre 12 et 18 ans souffriraient d’une dépression.
  • 5 à 20 % des patients qui souffrent de trouble dépressif se suicident.

"Les signes dépressifs sont prévalents à l'adolescence, et les filles présentent des niveaux plus élevés de dépression et de symptômes que les garçons. Le fait de repenser sans cesse à une idée ou à un souvenir désagréable semble être un facteur central de maintien des manifestations dépressives", peut-on lire dans une récente étude publiée dans la revue BMC Psychiatry.

Dans le cadre de ces travaux, les chercheurs de l’université norvégienne de sciences et de technologie en Norvège ont voulu déterminer les effets de la "rumination" sur la dépression. "Réfléchir à nos propres pensées est assez courant", mais cela peut mal tourner pour certaines personnes, a déclaré Helene Pedersen, psychologue auteure de l'étude, dans un communiqué. Pour les besoins des recherches, les auteurs ont recruté 1.198 adolescents norvégiens, âgés de 16 à 20 ans, dont 62,2 % étaient des filles.

Des symptômes dépressifs plus importants chez les personnes qui repensent sans cesse à leurs problèmes

Selon les résultats, les filles ont obtenu des scores plus élevés sur tous les plans, y compris les symptômes de dépression. Les scientifiques ont observé que les adolescentes ressassaient plus leurs problèmes que les garçons. Ils ont également constaté qu’il existait de nettes différences entre les sexes, mais les raisons pour lesquelles certaines personnes s'enlisaient dans des pensées dépressives étaient les mêmes pour les deux sexes.

D’après les travaux, "un modèle de prédiction des symptômes dépressifs a montré que les principaux facteurs pour les deux sexes étaient les pensées négatives et le fait de ressasser ses problèmes. Les résultats suggèrent que la thérapie métacognitive peut être un traitement efficace pour les symptômes dépressifs chez les adolescents".

https://www.pourquoidocteur.fr/MaladiesPkoidoc/56-Depression-une-maladie-du-cerveau-et-de-la-pensee

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES