• CONTACT

QUESTION D'ACTU

Naissance

Accouchement par césarienne : pas de risque accru d'allergie alimentaire chez l'enfant

Les bébés nés par césarienne ne sont pas plus susceptibles de souffrir d’allergies alimentaires à l’âge de 12 mois que les nourrissons qui sont venus au monde par voie basse.

Accouchement par césarienne : pas de risque accru d'allergie alimentaire chez l'enfant Tetiana Soares/iStock


  • Publié le 20.05.2022 à 15h00
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • L'Australie présente les taux d'allergies alimentaires infantiles les plus élevés au monde, avec environ un nourrisson sur dix et un enfant sur vingt de plus de 5 ans souffrant de cet ensemble de réactions immunitaires anormales.
  • Selon le Murdoch Children's Research Institute, 30 % des allergies aux arachides et 90 % des allergies aux œufs disparaissent naturellement avant l'âge de 6 ans.

"Le lien entre le mode d'accouchement et le risque d'allergie alimentaire n'est pas clairement établi en raison de l'absence d'études portant à la fois sur les résultats des allergies alimentaires prouvées et sur des informations détaillées sur le type de césarienne", ont indiqué des scientifiques du Murdoch Children's Research Institute en Australie. C’est pourquoi ils ont décidé de réaliser une étude publiée dans la revue The Journal of Allergy and Clinical Immunology : In Practice. Dans cette dernière, ils ont évalué si la césarienne d'urgence ou de confort, l'accouchement par césarienne en présence ou en l'absence de déclenchement du travail, est associée à un risque d'allergie alimentaire chez les enfants.

Pour les besoins de ces travaux, les chercheurs ont analysé les données 2.045 nouveau-nés âgés de 12 mois, provenant de la cohorte HealthNuts. Au cours de cette recherche, les nourrissons ont réalisé un test de piqûre cutanée et de provocation alimentaire par voie orale pour déterminer le statut des allergies alimentaires. Ces informations ont été synchronisées avec les données de la Victorian Perinatal Data Collection pour connaître les facteurs de naissance.

Aucun lien entre les césariennes et les allergies alimentaires

D’après les résultats, sur les 30 % d'enfants nés par césarienne, 12,7 % présentaient une allergie alimentaire, contre 13,2 % pour les enfants nés par voie vaginale. "Nous n'avons constaté aucune différence significative en matière d'allergie alimentaire entre les enfants nés par césarienne et ceux nés par voie naturelle", a déclaré Rachel Peters, auteure de l’étude, dans un communiqué. De plus, il n’existait aucune différence en ce qui concerne la probabilité d'allergie alimentaire si la césarienne avait été pratiquée avant ou après le début du travail, ou s'il s'agissait d'une césarienne d'urgence ou non.

Selon Rachel Peters, pendant plusieurs années, on pensait qu'un lien potentiel entre la césarienne et l'allergie pourrait refléter des différences dans l'exposition microbienne précoce (des bactéries du vagin de la mère) pendant l'accouchement. "Le système immunitaire du nourrisson connaît un développement rapide pendant la période néonatale. Le mode d'accouchement peut interférer avec le développement normal du système immunitaire. Les bébés nés par césarienne sont moins exposés aux bactéries de l'intestin et du vagin de la mère, ce qui influence la composition du microbiome du bébé et le développement de son système immunitaire. Cependant, cela ne semble pas jouer un rôle majeur dans le développement de l'allergie alimentaire", a-t-elle ajouté.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES