• CONTACT

QUESTION D'ACTU

Parasite

La toxoplasmose, une infection qui rendrait plus attirant ?

Être porteur du parasite Toxoplasma gondii rendrait plus attirant et en meilleure santé que le reste de la population.

La toxoplasmose, une infection qui rendrait plus attirant ?  AndreaObzerova/istock


  • Publié le 21.05.2022 à 18h00
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • 30 à 50% de la population mondiale serait porteuse du parasite toxoplasma gondii.
  • Ce parasite peut infecter tous les mammifères et même les humains.

Jusqu’à présent, le parasite toxoplasma gondii était connu pour modifier le comportement des mammifères qu’il affectait… Chez les rats par exemple, il inverserait dégoût et attirance quant à l’odeur des chats. Ainsi, les rats seraient moins effrayés par les félins, s’en méfieraient moins et seraient donc plus susceptibles d’être attaqués.

Évaluer l’attractivité autoperçue des personnes infectées 

Une nouvelle étude publiée dans la revue scientifique Peer J vient de découvrir une vertu à ce parasite : il rendrait les humains plus beaux et en meilleure santé. 

Pour parvenir à ce résultat, les chercheurs ont d’abord évalué l’attractivité autoperçue par des personnes porteuses du parasite. Autrement dit, l’image qu’elles avaient d'elles-mêmes. Ainsi, parmi les participants, 35 étaient porteurs du parasite et 178 ne l’étaient pas. Résultat : ceux infectés par le toxoplasma gondii se trouvaient plus attirants que les autres. 

Les femmes porteuses du parasite ont eu plus de partenaires sexuels

Durant cette expérience, les scientifiques ont aussi analysé des critères comme l’indice de masse corporelle (IMC), l’asymétrie faciale, le nombre de partenaires sexuels, le nombre d’affections mineures, ou encore le rapport largeur/hauteur du visage, c’est-à-dire l’asymétrie faciale.

Ainsi, les femmes atteintes du parasite avaient par exemple un IMC plus faible - donc étaient plus minces - et avaient eu des relations sexuelles avec plus d’hommes que les autres. D’autre part, elles présentaient aussi une asymétrie fluctuante du visage plus faible, c’est-à-dire qui se rapprochait le plus de la symétrie qui, selon les auteurs, est l’un des signes de la bonne santé d’un individu. 

Pas de traitement contre le parasite 

"Une explication possible de nos résultats est que les personnes hautement symétriques peuvent se permettre de supporter les coûts physiologiques liés au parasite", expliquent les scientifiques. L’une des hypothèses de ces derniers est que le toxoplasma gondii serait aussi capable d’augmenter le taux métabolique pour influencer la perception que les personnes infectées ont de leur santé et de leur attractivité. "Dans tous les cas, les changements phénotypiques observés chez les sujets infectés par toxoplasma peuvent représenter des avantages liés à la transmission pour le parasite, car T. gondii peut être transmis sexuellement”, affirment les chercheurs. 

Actuellement, lorsqu’une personne est infectée par le virus, elle reste porteuse de la bactérie toute sa vie car il n’existe aucun traitement pour l’éliminer. 

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES