• CONTACT

QUESTION D'ACTU

Sédentarité

Limiter la télé à 1 heure par jour éviterait un cas sur dix de maladie coronarienne

D’après des chercheurs de l'Université de Cambridge et de l'Université de Hong-Kong, regarder trop la télévision est associé à un risque accru de maladies coronariennes, quel que soit le patrimoine génétique de l'individu.

Limiter la télé à 1 heure par jour éviterait un cas sur dix de maladie coronarienne grinvalds


  • Publié le 25.05.2022 à 12h30
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Des chercheurs ont établi un lien entre le temps passé à regarder la télévision et le risque de maladies coronariennes.
  • L'Organisation mondiale de la santé recommande de réduire les comportements sédentaires et de les remplacer par une activité physique, quelle que soit son intensité, pour rester en meilleure santé.

Pour protéger nos artères, une nouvelle étude préconise de ne pas regarder la télévision plus d’une heure par jour!

En effet, 11 % des cas de maladies coronariennes, l'une des causes les plus importantes de décès prématuré, pourraient être évités si les gens regardaient moins d'une heure de télévision par jour. 

Cela s’explique par le fait que l’un des principaux facteurs de risque de maladie coronarienne est le comportement sédentaire, c'est-à-dire le fait de rester assis pendant de longues périodes au lieu de pratiquer une activité physique. 

Plusieurs raisons

Selon l’équipe de chercheurs, plusieurs raisons peuvent expliquer le lien entre l'écoute de la télévision et le risque de maladie coronarienne : la télévision a tendance à être regardée le soir après le dîner, qui est généralement le repas le plus calorique, ce qui entraîne des taux plus élevés de glucose et de lipides, comme le cholestérol, dans le sang. 

De plus, les gens grignotent souvent plus lorsqu'ils regardent la télévision que lorsqu'ils surfent sur le web, par exemple. Enfin, le temps passé devant la télévision a tendance à être prolongé, alors que les personnes qui utilisent leur ordinateur sont plus susceptibles d'interrompre leur activité.

500 000 adultes

Pour mener leurs travaux, les chercheurs ont examiné les données de plus de 500 000 adultes suivis de manière prospective depuis environ 12 ans.

Il apparaît que les personnes qui regardaient la télévision plus de quatre heures par jour étaient les plus exposées à la maladie, quel que soit leur score de risque polygénique. Le risque polygénique est le risque génétique de développer une maladie coronarienne sur la base de 300 variantes génétiques connues pour influencer les chances de développer la maladie.

Par rapport à ces personnes, les personnes qui regardaient la télévision deux à trois heures par jour avaient un taux relatif de 6 % inférieur de développer la maladie, tandis que celles qui regardaient la télévision moins d'une heure avaient un taux relatif de 16 % inférieur. Ces associations étaient indépendantes de la susceptibilité génétique et des autres facteurs de risque connus.

Le temps de loisir passé à utiliser un ordinateur ne semblait pas influencer le risque de maladie.

Principales causes de décès

Selon la British Heart Foundation, les maladies coronariennes sont l'une des principales causes de décès au Royaume-Uni, responsable d'environ 64 000 décès chaque année. Au Royaume-Uni, un homme sur huit et une femme sur 15 meurent de cette maladie. Les personnes atteintes d'une maladie coronarienne sont deux fois plus susceptibles de subir un accident vasculaire cérébral.

En France, d’après Santé Publique France, les maladies cardiovasculaires et les AVC ont longtemps été la principale cause de décès et restent chez la femme la première cause de mortalité. 

Hormis l’hérédité, le sexe et l’âge, ces maladies ont toutes en commun un certain nombre de facteurs de risque individuels dont la plupart sont modifiables. 

En effet, un grand nombre de ces décès pourraient être prévenus puisque l’on peut agir sur certains des facteurs de risque comme la pression artérielle élevée, un taux de cholestérol élevé, et le diabète. Il existe également d'autres facteurs, associés au mode de vie comme le tabagisme, l'obésité, une mauvaise alimentation, la consommation excessive d'alcool et l'inactivité physique, comme le rappelle cette étude. 

 

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES