• CONTACT

QUESTION D'ACTU

Traitement

Les coraux de mer abritent un anticancéreux très recherché

Des chercheurs de l'université de l'Utah ont découvert comment les coraux mous - des coraux souples qui ressemblent à des plantes sous-marines - produisent l'éleuthérobine, une substance chimique aux propriétés anticancéreuses.

Les coraux de mer abritent un anticancéreux très recherché IBorisoff


  • Publié le 24.05.2022 à 20h00
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Des scientifiques ont découvert comment fabriquer en laboratoire un composé anticancéreux issu des coraux mous.
  • Cette avancée ouvre la possibilité de produire le composé en grandes quantités et pourrait un jour déboucher sur un nouvel outil de lutte contre le cancer.

25 ans de recherche! C’est le temps qu’il a fallu à des scientifiques pour trouver la source d'un produit chimique naturel qui s'était révélé prometteur dans de premières études sur le traitement du cancer.

Aujourd’hui, ils l’ont trouvé et pas n’importe où: dans les fonds marins, chez les coraux mous, qui ont révélé abriter des produits thérapeutiques exceptionnels.

D'après l'étude publiée dans Nature Chemical Biology, l'identification de la source a permis aux chercheurs d'aller plus loin et de trouver le code ADN de l'animal pour synthétiser le produit chimique et réaliser les premières étapes de reproduction de la substance chimique du corail mou en laboratoire.

Propriétés anticancéreuses

En effet, les coraux mous possèdent des milliers de composés semblables à des médicaments qui pourraient servir d'agents anti-inflammatoires, d'antibiotiques et autres, mais ils renferment également une substance chimique, l'éleuthérobine, aux propriétés anticancéreuses, qu’ils utilisent pour se défendre contre les prédateurs.

Des scientifiques marins avaient signalé dans les années 90 qu'un corail rare situé près de l'Australie contenait cette substance chimique qui perturbe le cytosquelette, un échafaudage clé des cellules.

Des études en laboratoire avaient également montré que ce composé était un puissant inhibiteur de la croissance des cellules cancéreuses. 

Instructions pour la fabrication du composé

Au cours des décennies qui ont suivi, les scientifiques ont cherché mais n'ont pas pu trouver le fameux produit chimique "saint Graal" dans les quantités nécessaires à la mise au point de médicaments et n'ont pas pu remédier au problème sans comprendre comment le produit chimique était fabriqué.

L'étape suivante consistait donc à déterminer si le code génétique du corail contenait des instructions pour la fabrication du composé.

Les progrès de la technologie de l'ADN ont récemment permis de reconstituer rapidement le code de n'importe quelle espèce mais la difficulté était que les scientifiques ne savaient pas à quoi devaient ressembler les instructions pour fabriquer le produit chimique.

Ils ont résolu le problème en trouvant des régions de l'ADN du corail qui ressemblaient à des instructions génétiques pour des types de composés similaires d'autres espèces. Après avoir programmé des bactéries cultivées en laboratoire pour qu'elles suivent les instructions de l'ADN du corail spécifique au corail mou, les micro-organismes ont pu reproduire les premières étapes de la fabrication de la thérapie potentielle contre le cancer.

Plus faciles à prendre comme médicament

L’avantage des médicaments dérivés de ces types de composés réside dans le fait qu’ils devraient pouvoir être administrés sous forme de pilules avec un verre d'eau, plutôt que par injection ou par d'autres moyens plus invasifs.

"Ces composés sont plus difficiles à trouver, mais ils sont plus faciles à fabriquer en laboratoire et plus faciles à prendre comme médicament", a expliqué Eric Schmidt, professeur de chimie médicinale à l'Université de Californie du Sud qui a dirigé l'étude.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES