• CONTACT

QUESTION D'ACTU

Santé cardiovasculaire

Un œuf par jour pour éviter les problèmes cardiaques ?

La consommation modérée d'œuf améliorerait les taux de certains métabolites, bénéfiques pour la santé cardiaque. 

Un œuf par jour pour éviter les problèmes cardiaques ? AlexPro9500/istock


  • Publié le 26.05.2022 à 14h00
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Les lipoprotéines ont pour rôle de transporter le cholestérol dans le sang.
  • Les chercheurs ont identifié 15 métabolites issus de la consommation d’œuf et bénéfiques pour la santé cardiaque.
  • En Chine, les autorités sanitaires recommandent de manger un œuf par jour, mais la consommation moyenne serait inférieure.

Les œufs sont souvent incriminés pour leur teneur en cholestérol. Mais d’après une étude récente, ces sources de protéine seraient bonnes pour la santé cardiaque. Dans eLife, les auteurs expliquent qu’une consommation modérée permet d’augmenter la quantité de métabolites sains pour le cœur : ce sont les produits de la digestion de cet aliment. 

Comprendre les liens entre consommation d’œuf et santé cardiaque 

En 2018, une étude parue dans la revue Heart, réalisée à partir des données d’environ un demi-million d'adultes en Chine, s'est déjà intéressée à cette thématique. Elle a démontré que ceux qui mangeaient des œufs quotidiennement (environ un œuf par jour) avaient un risque nettement plus faible de maladie cardiaque et d'accident vasculaire cérébral, en comparaison à ceux qui en mangeaient moins fréquemment.

Pour mieux comprendre les liens entre consommation d’œuf et santé cardiaque, des scientifiques de l’université Peking de Beijing, ont réalisé cette nouvelle recherche. Ils se sont particulièrement penché sur la manière dont cette consommation affecte les marqueurs de la santé cardiovasculaire dans le sang. "Peu d'études ont examiné le rôle que joue le métabolisme du cholestérol plasmatique dans l'association entre la consommation d'œufs et le risque de maladies cardiovasculaires, nous voulions donc aider à combler cette lacune", précise l’auteur principal de cette étude Lang Pan. 

Des niveaux supérieurs de lipoprotéine de haute densité

Avec son équipe, il a sélectionné 4 778 profils issus d’une banque de données chinoise, dont 3 401 avaient une maladie cardiovasculaire. Ils ont utilisé une technique appelée résonance magnétique nucléaire ciblée pour mesurer les taux de 225 métabolites spécifiques dans des échantillons de plasma prélevés dans le sang des participants. Parmi ces métabolites, ils en ont identifié 24 qui étaient associés à la consommation d’œufs. Leurs analyses révèlent que les personnes qui mangent une quantité modérée d'œufs ont des niveaux plus élevés d'une protéine dans le sang, l’apolipoprotéine A1, un élément constitutif de la lipoprotéine de haute densité (HDL), également appelée "bonne lipoprotéine". Dans l’étude, ces personnes avaient plus de molécules HDL dans leur sang, qui aident à éliminer le cholestérol des vaisseaux sanguins et protègent ainsi contre les risques de crise cardiaque et d’accident vasculaire cérébral. Par ailleurs, ils ont constaté que les participants qui mangeaient moins d'œufs avaient des niveaux inférieurs de métabolites bénéfiques et des niveaux plus élevés de métabolites nocifs dans leur sang, par rapport à ceux qui mangeaient des œufs plus régulièrement. "Nos résultats fournissent une explication potentielle sur la manière dont la consommation d'une quantité modérée d'œufs peut aider à protéger contre les maladies cardiaques", conclut Canqing Yu, co-auteur de l’étude. 

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES