• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Fatigue et douleur

Hôpital : l’éclairage influe sur l'état du patient

Les faibles variations de lumière dans les hôpitaux augmenteraient l'état de fatigue et la perception de la douleur chez les personnes hospitalisées, d'après une petite étude américaine.

Hôpital : l’éclairage influe sur l'état du patient SUPERSTOCK/SUPERSTOCK/SIPA

  • Publié le 31.10.2013 à 18h04
  • |
  • |
  • |
  • |


Adapter l’éclairage aux cycles circadiens des malades hospitalisés les aiderait à se sentir mieux. Cela réduirait leur douleur et leur fatigue d’après une étude préliminaire réalisée à l’hôpital de Cleveland (Ohio). « Les recherches ont prouvé que lorsque nous sommes exposés à une lumière intense pendant la journée comme la lumière du soleil naturel, notre humeur est meilleure et on dort mieux, a indiqué Esther Bernhofer, l’infirmière de la Cleveland Clinic qui a mené l’étude. Nous nous sommes donc demandé si la qualité de l’éclairage à l’hôpital ne pouvait pas contribuer à améliorer l’état des malades, qui au moment de l’hospitalisation ont des difficultés à dormir, ne se sentent pas bien. »


Pour vérifier s’il existe un lien entre l’éclairage de l’établisssment et l’humeur, la douleur, et la fatigue des malades, l’équipe d’infirmières a enquêté auprès de 23 femmes et 17 hommes hospitalisés. Pendant 3 jours, leurs rythmes circadiens ont été enregistrés, leur exposition à la lumière a été mesurée en continu. Leur état de fatigue a été défini à partir de questionnaires d’évaluation, et les niveaux de perception de la douleur ont été déterminés à partir de leurs dossiers médicaux.

Les chercheurs ont constaté que ces patients hospitalisés étaient principalement exposés à de faibles niveaux de lumière en continu, ce qui indique un manque de fluctuation naturelle entre la lumière vive et faible nécessaire pour maintenir un cycle normal de veille-sommeil. En outre, ces patients dormaient très mal, et les patients qui étaient exposés à la plus faible intensité de lumière pendant la journée étaient ceux qui se sentaient les plus fatigués. Et, plus ils se sentaient fatigués, plus ils ressentaient de douleurs.

« Ces résultats sont préliminaires, d'autres recherches doivent être effectuées pour déterminer les implications cliniques possibles d’un changement d'éclairage pour les malades à l'hôpital », a déclaré Esther Bernhofer. Les infirmières vont notamment poursuivre leurs travaux en faisant varier les intensités lumineuses.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité