Publicité

QUESTION D'ACTU

Congrès européen sur l'obésité

Yaourt, amandes, thé vert : tiercé gagnant contre l'obésité

Le Congrès européen sur l'obésité a mis en avant les vertus de ces trois produits pour garder la forme mais pas les kilos. 

Yaourt, amandes, thé vert : tiercé gagnant contre l'obésité SUPERSTOCK/SUPERSTOCK/SIPA

  • Publié 31.05.2014 à 13h53
  • |
  • |
  • |
  • |


Le Congrès européen sur l'obésité s’achève ce samedi à Sofia (Bulgarie) et les études présentées ont mis en évidence les bienfaits de trois aliments.l

Tout d’abord, le yaourt aurait une place prépondérante dans un régime équilibré. Les personnes, qui en consomment deux fois par jour, sont moins exposées au risque d'obésité, selon une étude espagnole. Ces résultats sont confirmés par une étude bulgare dans les pays des balkans, région traditionnellement consommatrice de yaourts.
Quant au choix d’un yahourt allégé ou non, il semble sans importance. Selon l'Institut de l'obésité de Rotherham (Royaume-Uni), certains produits light contiennent paradoxalement plus de calories que les produits classiques en raison d'une quantité supérieure de sucre. Plus connu, le régime méditerranéen , à base de légumes, huile d'olive, poisson, est recommandé par des chercheurs espagnols en association, là encore, avec une haute consommation de yaourts.

Le deuxime aliment indispensable pour une bonne alimentation est l’amande. En effet, selon des chercheurs américains, il est vivement conseillé de prendre un goûter composé de ces noix - jusqu’à 43 grammes par jour ! - plutôt que de se jeter sur chips ou les gâteaux. 
En effet, ce fruit à coque, très riche en protéines et en lipides (qui sert d’énergie pour le corps humain), possède très peu de glucides (les graisses) contrairement aux sucreries dont les enfants  raffolent. L’amande est également riche en vitamines, en minéraux et en oligo-éléments.

L'effet bénéfique d'une consommation de thé vert a également été relevé, cette fois par une étude néerlandaise de l'université de Maastricht. Et celui d'une prise "modérée" de vin aux repas est à nouveau confirmé par des études grecque et espagnole. Pour ce dernier point, la prudence reste néanmoins de mise. En effet, des chercheurs américains ont démontré que le resvératrol, un antioxydant contenu dans le vin rouge, n’aurait pas les vertus qu’on lui attribuait jusque-là (protection cardiovasculaire et anti-cancer).

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité