Publicité

MIEUX VIVRE

A l'origine d'une fistule vésico-vaginale

Une femme passe dix ans avec un sextoy coincé dans son vagin

C'est un cas clinique surprenant. Une femme a été opérée après avoir oublié un sextoy dans son vagin pendant près de dix ans. Elle souffrait d'incontinence urinaire depuis peu. 

Une femme passe dix ans avec un sextoy coincé dans son vagin BEBERT BRUNO/SIPA

  • Publié 29.07.2014 à 17h12
  • |
  • |
  • |
  • |


Attention à ne pas oublier votre sextoy à l'intérieur après utilisation ! C'est la leçon qu'on pourrait tirer d'un étrange cas clinique... Celui d'une Ecossaise de trente-huit ans, hospitalisée récemment afin que les médecins lui retirent un vibromasseur de 8 cm de longueur, coincé dans son vagin depuis... dix ans. Rapporté par le Journal of Sexual Medecine, il s'agit du premier retrait de sextoy, coincé à cet endroit, jamais réalisé. 

A l'origine de son incontinence urinaire
La trentenaire s'est d'abord présentée à l'Aberdeen Royal Infirmary, car elle avait perdu beaucoup de poids, souffrait de fébrilité et d'incontinence urinaire. Un examen radiologique a vite révélé la présence de l'objet étranger qui causait ces problèmes. Une surprise pour la patiente qui n'avait aucune idée de comment le sextoy était arrivé là. Cette dernière se rappelait uniquement en avoir utilisé un au cours d'une partie de jambes en l'air bien arrosée, dix ans auparavant. 


Mais si cette histoire peut surprendre ou faire sourire, il faut savoir que la présence d'un vibromasseur à cet endroit du corps aurait pu lui être fatale. L'écoulement urinaire ne se faisait en effet plus correctement, car le sextoy avait causé le développement d'une fistule vésico-vaginale, c'est-à-dire d'une communication anormale entre le vagin et la vessie. C'est ce qui a engendré l'incontinence urinaire et a également provoqué une septicémie chez la patiente. Une opération chirurgicale a donc été nécessaire pour réparer les tissus vaginaux, et un traitement antibiotique prolongé lui a été administré. 


Un cas quasi-similaire chez une patiente de 98 ans

Si c'est la première fois que des médecins retirent un sextoy, la littérature médicale recense, depuis 1948, 44 cas d'objets étrangers coincés dans le vagin ou la vessie de patientes, et ayant causé une fistule vésico-vaginale.

On peut citer en particulier le retrait, par le passé, de diaphragmes, de stylos, d'une aiguille, d'un jouet d'enfant, d'une boîte à bijoux cylindrique et même d'une bouteille en verre, ainsi que de 8 autres objets non identifiés. Ces cas retrouvés dans les annales de médecine par les praticiens qui ont retiré le sextoy concernaient des femmes de 37 ans en moyenne, mais la plus jeune d'entre elles avait 9 ans et la plus âgée, 98 ans.

Pourtant, même si ces rétentions d'objets étrangers peuvent être la source de nombreux problèmes de santé, de nombreuses femmes, embarrassées, attendent parfois un long moment avant de se rendre aux urgences. La durée moyenne avant un diagnostic est en effet de quinze mois. On reste quand même loin des dix années passées avec le sextoy oublié !

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

LES MALADIES

Publicité

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

MÉDICAMENTS

Publicité